Neilyoung Forumeast

Forum Neil YOUNG francophone
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
JUILLET 2017
10 ANS du FORUM

Partagez | 
 

 Rust Never Sleeps [Novembre 2010]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
nyzwok
Topanga Computer ©
Topanga Computer ©
avatar

Nombre de messages : 16967
Age : 46
Localisation : dans mon pot de rillettes.
Date d'inscription : 07/05/2009

MessageSujet: Rust Never Sleeps [Novembre 2010]   Lun 1 Nov - 8:39

Rust Never Sleeps




Neil Young & Crazy Horse
Rust Never Sleeps
Reprise HS 2295
(Recorded live in 1978 with later overdubs at Broken Arrow Studio, except * & **)

My My, Hey Hey (Out Of The Blue) (Boarding House, San Francisco, May 26)
Thrasher (Boarding House, San Francisco, May 26)
Ride My Llama (Boarding House, San Francisco, May 24)
Pocahontas*
Sail Away**
Powderfinger (McNichols Arena, Denver, Oct. 19)
Welfare Mothers (St. Paul Civic Center, Oct. 15)
Sedan Delivery (St. Paul Civic Center, Oct. 15)
Hey Hey, My My (Into The Black) (Cow Palace, San Francisco, Oct. 22)

Neil Young & Crazy Horse:
Neil Young: guitar, vocal
Frank Sampedro: guitar, stringman, vocal
Billy Talbot: bass, vocal
Ralph Molina: drums, vocal

**Neil Young & The Gone With The Wind Orchestra:
Neil Young: guitar, vocal
Nicolette Larson: vocal
Karl T. Himmel: drums
Joe Osborne: bass
et al.

*Recorded at Indigo Recording Studio, Malibu, Aug. 11, 1976, and later at Triad Recording, Ft. Lauderdale, FL, and Broken Arrow Studio, Redwood City, CA
**Recorded at Triad Recording, Ft. Lauderdale, FL on Sept. 12, 1977, and later at Woodland Sound Studios, Nashville
Produced by Neil Young, David Briggs & Tim Mulligan
Released on June 22, 1979

_________________
We love to talk on things we don't know about.
Revenir en haut Aller en bas
Esther
Charly O'leg
Charly O'leg
avatar

Nombre de messages : 8293
Age : 43
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Rust Never Sleeps [Novembre 2010]   Lun 1 Nov - 8:45

pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
sly
"Un Divan, c'est un DI-VAN!"

avatar

Nombre de messages : 2981
Age : 42
Localisation : sur mon tabouret
Date d'inscription : 02/07/2008

MessageSujet: Re: Rust Never Sleeps [Novembre 2010]   Lun 1 Nov - 8:52

pas très prolixe Esther sur ce coup-là.
Les bombes My, my, Trasher, Pocahontas, Powderfinger et Hey, hey, rien que pour ça, pour moi, c'est un bonheur total ce disque. Après le choix d'une prod' super zarb' : effacer les applaudissements pour ajouter quelques overdubs ne font qu'ajouter un peu de sel à un album qui manque pourtant pas de piquant.
Revenir en haut Aller en bas
Esther
Charly O'leg
Charly O'leg
avatar

Nombre de messages : 8293
Age : 43
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Rust Never Sleeps [Novembre 2010]   Lun 1 Nov - 8:55

J'en parlerai plus tard, là, j'ai mon marmot dans les jambes!
Revenir en haut Aller en bas
Mr. Soul
Modofétichiste
Modofétichiste
avatar

Nombre de messages : 10396
Age : 53
Localisation : Alsace, berceau mondial de la culture et de la bière
Date d'inscription : 04/07/2008

MessageSujet: Re: Rust Never Sleeps [Novembre 2010]   Lun 1 Nov - 9:01

Par contre ça glande pour changer le bandeau Mad

_________________
"What is the color when black is burned ?"
Revenir en haut Aller en bas
nyzwok
Topanga Computer ©
Topanga Computer ©
avatar

Nombre de messages : 16967
Age : 46
Localisation : dans mon pot de rillettes.
Date d'inscription : 07/05/2009

MessageSujet: Re: Rust Never Sleeps [Novembre 2010]   Lun 1 Nov - 9:50

@Mr. Soul a écrit:
Par contre ça glande pour changer le bandeau Mad
c'est pas un bandeau c'est un chef d'oeuvre Evil or Very Mad

_________________
We love to talk on things we don't know about.
Revenir en haut Aller en bas
Sherafkey
Ex Admin des Sixties
Ex Admin des Sixties
avatar

Nombre de messages : 3497
Localisation : 07 .ex 33
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Rust Never Sleeps [Novembre 2010]   Lun 1 Nov - 11:19

@Mr. Soul a écrit:
Par contre ça glande pour changer le bandeau Mad
Oh, toi, commence pas, je me réveil Laughing.

_________________
“A mon avis, c'est ca qui déglingue les gens, de ne pas changer de vie assez souvent.”
― Charles Bukowski
Revenir en haut Aller en bas
Rust
Vieux con.
Vieux con.
avatar

Nombre de messages : 3199
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Rust Never Sleeps [Novembre 2010]   Lun 1 Nov - 12:24

Mon origine Very Happy

Cet album je l'ai écouté une fois et puis je me suis dit comment Neil a réussi à trouver d'aussi bonnes chansons. Son autobiographie partielle dans Thrasher teintée de mélancolie, une face acoustique de toute beauté (juste un petit hic sur Ride My Llama que j'ai jamais vraiment adoré). La partie électrique très forte, pour prouver que même le punk lui fait pas peur. Après Comes A Time, cet album a du en surprendre plus d'un.
Bref, un des premiers albums de Neil que j'ai écouté, et je m'en suis jamais éloigné. Juste un très bon disque.
Revenir en haut Aller en bas
Mr. Soul
Modofétichiste
Modofétichiste
avatar

Nombre de messages : 10396
Age : 53
Localisation : Alsace, berceau mondial de la culture et de la bière
Date d'inscription : 04/07/2008

MessageSujet: Re: Rust Never Sleeps [Novembre 2010]   Lun 1 Nov - 12:30

Shakey a écrit:
@Mr. Soul a écrit:
Par contre ça glande pour changer le bandeau Mad
Oh, toi, commence pas, je me réveil Laughing.
Encore du super boulot pour la nouvelle bannière cheers

_________________
"What is the color when black is burned ?"
Revenir en haut Aller en bas
Crazy Bear
Rusty Papa Ours
Rusty Papa Ours
avatar

Nombre de messages : 10329
Age : 36
Localisation : au pied du lit
Date d'inscription : 08/06/2009

MessageSujet: Re: Rust Never Sleeps [Novembre 2010]   Lun 1 Nov - 12:46

@Mr. Soul a écrit:
Shakey a écrit:

Oh, toi, commence pas, je me réveil Laughing.
Encore du super boulot pour la nouvelle bannière cheers

oui on pourrai presque lui excuser le retard de quelques heures .........
Revenir en haut Aller en bas
Rust
Vieux con.
Vieux con.
avatar

Nombre de messages : 3199
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Rust Never Sleeps [Novembre 2010]   Lun 1 Nov - 12:53

@Crazy Bear a écrit:
@Mr. Soul a écrit:

Encore du super boulot pour la nouvelle bannière cheers

oui on pourrai presque lui excuser le retard de quelques heures .........
Presque c'est presque ça veut dire quasiment et quasiment ça veut dire que c'est non.
Revenir en haut Aller en bas
Johnny-Magic
Euskadia Uber Alles
Euskadia Uber Alles
avatar

Nombre de messages : 1264
Age : 25
Localisation : 64
Date d'inscription : 24/04/2009

MessageSujet: Re: Rust Never Sleeps [Novembre 2010]   Lun 1 Nov - 14:15

Mon histoire avec ce disque est un peu la même que celle de Rust. C'est le premier album de Neil que j'ai écouté en entier (j'avais 13 ans ) avant cela j'écouter seulement Cinamon girl et The loner sur le Live Rust. Bon Bref c'est un bon disque qui représente un Neil a meilleur de sa forme que ce soit pour de magnifiques chansons acoustiques (Pochaontas, Trasher) ou des chansons ravageuses avec le Crazy Horse (Sedan delivery, Powderfinger). J'suis pas un chroniqueur né...Juste pour dire que j'aime énormément ce disque !
Revenir en haut Aller en bas
Zwaffle
Boucles d'or
Boucles d'or
avatar

Nombre de messages : 3533
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Re: Rust Never Sleeps [Novembre 2010]   Mar 2 Nov - 9:31

Bon là c’est du lourd, c’est simple, c’est un peu le dernier album vraiment indispensable, celui qui rentre dans le club des albums incontournables du Loner (les autres étant «everybody knows... », « after the goldrush », « harvest », « on the beach » et « tonight’s the night »)

Comme très souvent, il y a quelques morceaux un peu anecdotiques (« thrasher », « ride my llama ») mais les autres sont tellement monumentaux qu’on s’en fout un peu

C’est sans doute le disque qui résume le mieux le Loner avec ses deux faces opposées et complémentaires, tout est résumé avec « My My Hey Hey » / « Hey Hey My My »… le quasi même morceau (juste quelques paroles qui différent, une tonalité différente) qui prouve bien qu’une putain de bonne chanson, tu peux la jouer dans des versions complètement différentes et elle reste une putain de bonne chanson

Le son électrique de « Hey Hey My My » est jouissif, ce gros fuzz de la mort qui tue, bourrin powa !

C’est évidemment aussi un des morceaux les plus connus de mister Young, ne serait-ce que par la fameuse phrase « it’s better to burn out than to fade away » cité par le regretté Kurt.. (au passage, j’ai l’impression que la phrase est souvent mal citée et associée à « Hey Hey My My » alors qu’elle est sortie de l’autre, « My My Hey Hey »... mais bon, la première est plus connue)

Dans les morceaux acoustiques, on a un autre grand classique du Neil : « Pocahontas »… un des premiers morceaux de lui que j’ai découverts par le biais du « Unplugged » (pas du tout les mêmes accords quand on veut les jouer les deux versions à la guitare), sans doute un de ses meilleurs textes (« marlon brando, pocahontas & me.. »)

La face électrique dépote bien, il a eu raison de mettre des versions live, des versions studios n’auraient sans doute pas été aussi sauvages, mention spéciale au délirant (au niveau des paroles : césar, cléopâtre, son dentiste, les lasers dans le labo… hein ??) « Sedan Delivery » (je viens de lire dans le bouquin « Shakey » que c’est un des morceaux préférés de la mère de Neil…)

La pochette est pas mal mais un peu « confusante » avec sa photo tirée de « Rust Never Sleeps » le film mais qui aurait plutôt dû illustrer « Live rust » le disque…
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mondegreen.fr
sly
"Un Divan, c'est un DI-VAN!"

avatar

Nombre de messages : 2981
Age : 42
Localisation : sur mon tabouret
Date d'inscription : 02/07/2008

MessageSujet: Re: Rust Never Sleeps [Novembre 2010]   Mar 2 Nov - 9:54

@zwaffle a écrit:
Bon là c’est du lourd, c’est simple, c’est un peu le dernier album vraiment indispensable, celui qui rentre dans le club des albums incontournables du Loner (les autres étant «everybody knows... », « after the goldrush », « harvest », « on the beach » et « tonight’s the night »)

& Zuma, c'est du pipi de chat Shocked & Time fades away, c'est de la purée pour chien Evil or Very Mad

@zwaffle a écrit:
Comme très souvent, il y a quelques morceaux un peu anecdotiques (« thrasher », « ride my llama ») mais les autres sont tellement monumentaux qu’on s’en fout un peu
trasher anecdotique, bon, là, c'est sûr, t'es perdu pour la science Laughing

@zwaffle a écrit:
Le son électrique de « Hey Hey My My » est jouissif, ce gros fuzz de la mort qui tue, bourrin powa !
paradoxalement, même si le son est apocalyptique, je trouve pas que ce soit bourrin, même si la violence est bien là, ce son tellement approximatif laisse place à la fêlure, ce qui le rend si puissant. Le métal avec son gros son toujours très précis, pour moi, ça, c'est définitivement bourrin.

@zwaffle a écrit:
Dans les morceaux acoustiques, on a un autre grand classique du Neil : « Pocahontas »… un des premiers morceaux de lui que j’ai découverts par le biais du « Unplugged » (pas du tout les mêmes accords quand on veut les jouer les deux versions à la guitare), sans doute un de ses meilleurs textes (« marlon brando, pocahontas & me.. »)

j'avais jamais remarqué le changement de tonalité (et donc d'accords) entre l'unplugged et Rust, et effectivement, ce texte est d'une beauté à couper le souffle... "Aurora borealis".
Revenir en haut Aller en bas
Zwaffle
Boucles d'or
Boucles d'or
avatar

Nombre de messages : 3533
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Re: Rust Never Sleeps [Novembre 2010]   Mar 2 Nov - 10:26

@sly a écrit:
@zwaffle a écrit:
Bon là c’est du lourd, c’est simple, c’est un peu le dernier album vraiment indispensable, celui qui rentre dans le club des albums incontournables du Loner (les autres étant «everybody knows... », « after the goldrush », « harvest », « on the beach » et « tonight’s the night »)

& Zuma, c'est du pipi de chat Shocked & Time fades away, c'est de la purée pour chien Evil or Very Mad

@zwaffle a écrit:
Comme très souvent, il y a quelques morceaux un peu anecdotiques (« thrasher », « ride my llama ») mais les autres sont tellement monumentaux qu’on s’en fout un peu
trasher anecdotique, bon, là, c'est sûr, t'es perdu pour la science Laughing

@zwaffle a écrit:
Le son électrique de « Hey Hey My My » est jouissif, ce gros fuzz de la mort qui tue, bourrin powa !
paradoxalement, même si le son est apocalyptique, je trouve pas que ce soit bourrin, même si la violence est bien là, ce son tellement approximatif laisse place à la fêlure, ce qui le rend si puissant. Le métal avec son gros son toujours très précis, pour moi, ça, c'est définitivement bourrin.

@zwaffle a écrit:
Dans les morceaux acoustiques, on a un autre grand classique du Neil : « Pocahontas »… un des premiers morceaux de lui que j’ai découverts par le biais du « Unplugged » (pas du tout les mêmes accords quand on veut les jouer les deux versions à la guitare), sans doute un de ses meilleurs textes (« marlon brando, pocahontas & me.. »)

j'avais jamais remarqué le changement de tonalité (et donc d'accords) entre l'unplugged et Rust, et effectivement, ce texte est d'une beauté à couper le souffle... "Aurora borealis".

nan mais "zuma" et "time fades away", ils sont chouettes, mais historiquement moins importants que les autres quoi

je pensais "bourrin" dans le sens justement pas précis comme le métal où ça joue à la note près, là c'est plutôt "BAM BAAM BAAM"! pas subtil, juste bourrin mais c'est ça que j'aime bien justement
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mondegreen.fr
sly
"Un Divan, c'est un DI-VAN!"

avatar

Nombre de messages : 2981
Age : 42
Localisation : sur mon tabouret
Date d'inscription : 02/07/2008

MessageSujet: Re: Rust Never Sleeps [Novembre 2010]   Mar 2 Nov - 11:52

@zwaffle a écrit:
@sly a écrit:


& Zuma, c'est du pipi de chat Shocked & Time fades away, c'est de la purée pour chien Evil or Very Mad


trasher anecdotique, bon, là, c'est sûr, t'es perdu pour la science Laughing


paradoxalement, même si le son est apocalyptique, je trouve pas que ce soit bourrin, même si la violence est bien là, ce son tellement approximatif laisse place à la fêlure, ce qui le rend si puissant. Le métal avec son gros son toujours très précis, pour moi, ça, c'est définitivement bourrin.



j'avais jamais remarqué le changement de tonalité (et donc d'accords) entre l'unplugged et Rust, et effectivement, ce texte est d'une beauté à couper le souffle... "Aurora borealis".

@zwaffle a écrit:
nan mais "zuma" et "time fades away", ils sont chouettes, mais historiquement moins importants que les autres quoi "
Shocked

je pensais "bourrin" dans le sens justement pas précis comme le métal où ça joue à la note près, là c'est plutôt "BAM BAAM BAAM"! pas subtil, juste bourrin mais c'est ça que j'aime bien justement
je parlais pas notes (on peut aussi discuter du fait que le picking de Neil sur ce morceau n'est pas aussi gras qu'il en a l'air, surtout comparé aux gros riffs plaqués du métal) mais son, et le son ici n'est pas précis mais riche un peu comme la rouille, il y a plein de variations incontrôlables, au contraire du métal qui niveau son encore est ultra précis.
Revenir en haut Aller en bas
Zwaffle
Boucles d'or
Boucles d'or
avatar

Nombre de messages : 3533
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Re: Rust Never Sleeps [Novembre 2010]   Mar 2 Nov - 12:03

@sly a écrit:
@zwaffle a écrit:



Shocked

je pensais "bourrin" dans le sens justement pas précis comme le métal où ça joue à la note près, là c'est plutôt "BAM BAAM BAAM"! pas subtil, juste bourrin mais c'est ça que j'aime bien justement
je parlais pas notes (on peut aussi discuter du fait que le picking de Neil sur ce morceau n'est pas aussi gras qu'il en a l'air, surtout comparé aux gros riffs plaqués du métal) mais son, et le son ici n'est pas précis mais riche un peu comme la rouille, il y a plein de variations incontrôlables, au contraire du métal qui niveau son encore est ultra précis.

oui je suis d'accord mais on prend pas le mot "bourrin" dans le même sens alors, parce que moi je dis bourrin justement pour dire que ce n'est pas ultra précis

je veux dire bourrin dans le sens lourd et pas finaud
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mondegreen.fr
sly
"Un Divan, c'est un DI-VAN!"

avatar

Nombre de messages : 2981
Age : 42
Localisation : sur mon tabouret
Date d'inscription : 02/07/2008

MessageSujet: Re: Rust Never Sleeps [Novembre 2010]   Mar 2 Nov - 12:59

j'avais compris mais je trouve pas que ce soit ni lourd ni pas finaud du tout son gros son. J'y entend plein d'aspérités et d'irrégularités, pas comme un rouleau compresseur. Raison pour laquelle j'aime autant Dead Man.
Revenir en haut Aller en bas
lalou
Gérard Klein local.
Gérard Klein local.
avatar

Nombre de messages : 5856
Age : 47
Localisation : mother earth
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Re: Rust Never Sleeps [Novembre 2010]   Mar 2 Nov - 13:15

2 ans avant la sortie de cet album, les punks ont allumé leur torche et crache ouvertement sur les Floyds, les Stones, CS&N et toute l'aristocratie du Rock'n'roll... Sauf sur Neil... Revolution Blues est même le morceau préféré de Johnny Rotten. "It's better to burn out, rust never sleeps", la messe est dite, mais Neil Rajoute qu'on en prend plus plein la figure qu'autre chose et que tout ça c'est du cinéma (there's more to the picture than meets the eye...). Il filera quand même du fric à Mac Laren pour la caution de Sid Vicious (Keith Richard aussi). Sans doute que ce pauvre gosse lui fait penser à quelqu'un...

Cela étant dit, Neil s'inspire plutôt du mouvement new wave, et en particulier de Devo (groupe de l'Ohio...) pour le titre de cet album; Rust Never Sleeps étant à la base un slogan écrit sur le tee-shirt d'un des membres de Devo.

Personnellement, cet album est l'un de mes préférés et je pense que la tournée 78-79 doit être l'une des meilleurs qu'il ait faite (avec l'harmonica géant et les roadies en jedi cheers )

J'adore comment il déblate dans Sedan Delivery (un peu comme dans Piece Of Crap de Sleep With Angels), ce sale accent américain repris par le Crazy Horse... "Hard to Find, Hard To find!!!". J'adore le son crade de Hey Hey My My (Into The Black), Powderfinger est l'une des ses plus belles chansons et la partie acoustique est une merveille grâce à ce son cristallin qu'on ne retrouve dans nul autre album. Et puis il y a... Pocahontas

Coïncidence, j'ai acheté cet album en même temps que Freedom dont le concept du même titre, l'un acoustique au début, l'autre électrique à la fin, est repris. Les 2 titres sont devenus des hymnes aussi bien l'un que l'autre, mais je préfère Hey Hey My My. Par contre, je me suis toujours demandé ce que signifiait cette phrase?..
Revenir en haut Aller en bas
sly
"Un Divan, c'est un DI-VAN!"

avatar

Nombre de messages : 2981
Age : 42
Localisation : sur mon tabouret
Date d'inscription : 02/07/2008

MessageSujet: Re: Rust Never Sleeps [Novembre 2010]   Mar 2 Nov - 13:35

C'est pas un truc du genre : 'hey vas-y mon gars, reprend-toi, le rock'n'roll ne mourra jamais" ?
je savais pas pour l'anecdote de Sid Vicious, la classe.
Revenir en haut Aller en bas
lalou
Gérard Klein local.
Gérard Klein local.
avatar

Nombre de messages : 5856
Age : 47
Localisation : mother earth
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Re: Rust Never Sleeps [Novembre 2010]   Mar 2 Nov - 13:43

"Le dernier tournant de la vie de Sid se produit le 12 octobre 1978. Le corps de Nancy est retrouvé poignardé dans leur chambre du Chelsea Hotel. Sid est mis en prison. Il est relâché contre paiement d'une caution de 50 000 dollars, payée par Malcolm McLaren. L'enquête aboutit finalement à une histoire de règlement de comptes entre dealers, bien que la vérité sur le meurtre de Spungen reste encore aujourd'hui un mystère" (wikipedia)
Le fait est que Keith et Neil en connaissent un rayon sur la dope et que l'un et l'autre ont aidé à cette caution, mais je ne me souviens plus où j'ai lu ça...
Revenir en haut Aller en bas
lalou
Gérard Klein local.
Gérard Klein local.
avatar

Nombre de messages : 5856
Age : 47
Localisation : mother earth
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Re: Rust Never Sleeps [Novembre 2010]   Mar 2 Nov - 17:51

Pour compléter à propos de Neil Young et des punks
> voilà ce qu'on peut lire sur trasherwheat

Dans une interview au magazine français Guitare et Claviers en avril 1992, L'ex-Sex Pistol Johnny Rotten s'exprime sur Neil Young:
Q: Comment as-tu réagi la première fois que tu as entendu ton nom chanté par Neil Young dans Hey Hey My My?
JR: J'ai été terrifié à mort, je n'avais pas la moindre idée d'être aussi important! En plus, c'est pas aussi clair (rire). C'est comme la gauche et la droite. C'est ouvert à toute interprétation. Quand je suis allé le voir en concert il a joué cette chanson et tout le public chantait "This is story of Johnny Rotten" (rire) Que c'était embarrassant! Mais aussi quel compliment! Il m'a remarqué.
Q: A cette époque tu étais fan de ce qu'il faisait?
JR: Ouais, j'ai toujours aimé sa musique. Il est génial et prend des risques tout le temps. Tu peux pas lui coller une étiquette. Il peut tout faire. Il est totalement libre.

Sid Vicious et Neil Young

Dans une interview avec Elliot Roberts, le manager de Neil, Roberts est interrogé à propos d'un commentaire fait par Nils Logfren comme quoi Young a inventé le punk rock:
Elliot Roberts:
"Ben je pense que ça vient de la première interview des Sex Pistols quand Sid Vicious a été interviewé aux Etats-Unis sur ses grandes influences et qu'il a répondu que l'une d'elle était la tournée Tonight's The Night qu'il avait vu à Manchester, parce que c'était si sombre, brut et anti-pop et qu'il n'y avait aucune de ses vieilles chansons. Les fans ont hué ça en pensant qu'il allait faire une deuxième partie, alors qu'en fait le show était fini, et à un certain degré, c'est cette attitude anti-pop que les gens ont interprété comme le début du punk, mouvement qui était une agression et une hostilité."


Grosso modo, Neil est le seul hippie que les punks ont pu supporter parce qu'il s'est fait huer par son public... hippie! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Crazy Bear
Rusty Papa Ours
Rusty Papa Ours
avatar

Nombre de messages : 10329
Age : 36
Localisation : au pied du lit
Date d'inscription : 08/06/2009

MessageSujet: Re: Rust Never Sleeps [Novembre 2010]   Mar 2 Nov - 20:39

un des deux premiers disque que j'ai acheté avec Harvest.

Avec les deux facettes de Neil: folk solo et rock énergique avec le Horse. Ce fut pour moi une grande claque.

Le son de la première face acoustiques est sublime (sans doute à cause de la gratte qu'il utilise - sa fameuse 12 cordes je crois)

La prod est original avec les overdubs (comme les cris d'oiseaux sur Pocahontas Smile )
Il y a de très grands moments de bravoures (HHMM, MMHH, Pochaontas, Powerfinger ..)
mais aussi qq morceaux plus faible (Wlefare Mother en particulier )

Revenir en haut Aller en bas
lalou
Gérard Klein local.
Gérard Klein local.
avatar

Nombre de messages : 5856
Age : 47
Localisation : mother earth
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Re: Rust Never Sleeps [Novembre 2010]   Mar 2 Nov - 21:40

@Crazy Bear a écrit:
un des deux premiers disque que j'ai acheté avec Harvest.

Avec les deux facettes de Neil: folk solo et rock énergique avec le Horse. Ce fut pour moi une grande claque.

Le son de la première face acoustiques est sublime (sans doute à cause de la gratte qu'il utilise - sa fameuse 12 cordes je crois)

La prod est original avec les overdubs (comme les cris d'oiseaux sur Pocahontas Smile )
Il y a de très grands moments de bravoures (HHMM, MMHH, Pochaontas, Powerfinger ..)
mais aussi qq morceaux plus faible (Wlefare Mother en particulier )

La Taylor 12 cordes cheers

Il joue I'm A Child sur Live Rust avec cette guitare si je me souviens bien. Sur Rust Never Sleeps, c'est Trasher, Ride My Llama qui sont jouées avec, le son est vraiment génial et très particulier. Pour Pocahontas, je ne sais pas si c'est la Taylor ou la D-45? Ce qui est vraiment très accrocheur dans ce morceau, c'est l'attaque qu'il met... Les accords sont taillées à la hache sur un rythme de danse de guerre!
Revenir en haut Aller en bas
sly
"Un Divan, c'est un DI-VAN!"

avatar

Nombre de messages : 2981
Age : 42
Localisation : sur mon tabouret
Date d'inscription : 02/07/2008

MessageSujet: Re: Rust Never Sleeps [Novembre 2010]   Mer 3 Nov - 8:26

C'est clair que ce son de guitare c'est la claque. Pocahontas est un chef d'oeuvre, point barre. Laughing tout est sublime dans cette chanson : les mots, la gratte, le son, les oiseaux, l'interprétation, Marlon Brando...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rust Never Sleeps [Novembre 2010]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rust Never Sleeps [Novembre 2010]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rust Never Sleeps [Novembre 2010]
» [NEWS] TH en Amérique du Sud en novembre 2010
» Guitarist Magazine Octobre novembre 2010...
» Prévu le 1er novembre 2010
» Vos articles et vos comptes-rendus sur le 11 novembre 2010 :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neilyoung Forumeast :: Discographie :: Rust Contest-
Sauter vers: