Neilyoung Forumeast

Forum Neil YOUNG francophone
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
JUILLET 2017
10 ANS du FORUM

Partagez | 
 

 Autobiographie de Neil: Waging Haevy Peace courant 10/2012

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
sweet sadness
Computer Cowboy
Computer Cowboy
avatar

Nombre de messages : 239
Date d'inscription : 26/11/2007

MessageSujet: Re: Autobiographie de Neil: Waging Haevy Peace courant 10/2012   Jeu 18 Oct - 14:27

Bon j'ai fini la lecture du bouquin ce week-end. Alors effectivement ce n'est pas une autobiographie classique. Mais la vision qu'a Neil Young de sa carrière, de sa passion pour la chanson (qui n'est qu'une passion parmi tant d'autres) et de son statut de vieux rocker et du temps qui passe est vraiment touchante. Il sait qu'il est en fin de parcours et que depuis ses soucis de santé de 2005 tout ce qu'il fait c'est du bonus. Il parle souvent de Dylan qu'il admire plus que tout. Il parle de son envie de refaire un disque acoustique et se demande pourquoi Dylan ne fait plus de tournée seul à la guitare acoustique et à l'harmonica, domaine où dit-il il est le meilleur. Ce livre montre aussi les contradictions d'un mec qui ne fonctionne qu'à l'envie, plusieurs fois il nous parle de son envie de repartir sur les routes avec le Buffalo Springfield (chapitre écrit donc avant 2011) le meilleur groupe dont il ai fait partie, mais qui n'hésite pas à stopper la tournée au bout de quelques dates. Il revient sur l'histoire avec Lynyrd Skynyrd, ils ont bien eu raison de lui clouer le bec, sa chanson Alabama lui semble aujourd'hui un peu trop moralisatrice. Les bruits de crépitement de cheminée sur Will To Love sont des vrais, chanson enregistrée sur un petit magnéto à cassette en pleine nuit seul assis devant sa cheminée. Il nous éclaire sur l'origine de LeÏa la chanson écartée de Le Noize. Le respect qu'il a pour la muse qui lui donne toutes ces chansons est immense, et depuis qu'il a stoppé la fumette et l'alcool il n'a pas écrit un seul titre (ce qui explique sans doute pourquoi son besoin de repartir sur les routes avec le Crazy Horse a d'abord donné naissance à un album de reprise, depuis l'inspiration est revenue et Psychedelic Pill en est le fruit)
Ce livre laisse également paraitre que ce mec est un vrai artiste proche de la nature mais un peu à côté de la plaque de temps en temps (cf: l'épisode de la panne de voiture avec son chien)
Je ne peux m'empêcher de croire que ces multiples passions très techniques, les trains, les voitures, son lecteur numérique et ainsi de suite sont des palliatifs concrets aux maladies de ces gamins auxquelles il ne comprend pas grand-chose et ne peut rien faire.
Ce mec sait que le chemin touche à sa fin et qu'il veut partir dignement en apportant sa petite touche personnelle.

Un grand Homme
Revenir en haut Aller en bas
Zwaffle
Boucles d'or
Boucles d'or
avatar

Nombre de messages : 3533
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Re: Autobiographie de Neil: Waging Haevy Peace courant 10/2012   Jeu 18 Oct - 14:46

sweet sadness a écrit:

Ce mec sait que le chemin touche à sa fin et qu'il veut partir dignement en apportant sa petite touche personnelle.

Un grand Homme


on a beau râler sur les projets annoncés et sempiternellement repoussés, sur les disques semi-bâclés, etc... il faut quand même qu'on se rende à l'évidence qu'il est pas éternel papy Young et que quand il va clamser, ça va nous faire un grand vide

alors en effet c'est du bonus, profitons-en

Revenir en haut Aller en bas
http://www.mondegreen.fr
davcom
Palme d'Or
Palme d'Or
avatar

Nombre de messages : 9285
Age : 48
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 28/06/2009

MessageSujet: Re: Autobiographie de Neil: Waging Haevy Peace courant 10/2012   Jeu 18 Oct - 14:54

sweet sadness a écrit:
Il revient sur l'histoire avec Lynyrd Skynyrd, ils ont bien eu raison de lui clouer le bec, sa chanson Alabama lui semble aujourd'hui un peu trop moralisatrice.

ça serait-y pas plutôt Southern Man ?
Revenir en haut Aller en bas
Zwaffle
Boucles d'or
Boucles d'or
avatar

Nombre de messages : 3533
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Re: Autobiographie de Neil: Waging Haevy Peace courant 10/2012   Jeu 18 Oct - 15:01

davcom a écrit:
sweet sadness a écrit:
Il revient sur l'histoire avec Lynyrd Skynyrd, ils ont bien eu raison de lui clouer le bec, sa chanson Alabama lui semble aujourd'hui un peu trop moralisatrice.

ça serait-y pas plutôt Southern Man ?

pas forcément, "Southern Man" et "Alabama" sont toutes les 2 antérieures à la chanson de Lynyrd Skynyrd et "Alabama" enfonce vraiment le clou par rapport à ce qu'il chantait déjà sur "Southern Man"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mondegreen.fr
davcom
Palme d'Or
Palme d'Or
avatar

Nombre de messages : 9285
Age : 48
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 28/06/2009

MessageSujet: Re: Autobiographie de Neil: Waging Haevy Peace courant 10/2012   Jeu 18 Oct - 15:03

zwaffle a écrit:
davcom a écrit:


ça serait-y pas plutôt Southern Man ?

pas forcément, "Southern Man" et "Alabama" sont toutes les 2 antérieures à la chanson de Lynyrd Skynyrd et "Alabama" enfonce vraiment le clou par rapport à ce qu'il chantait déjà sur "Southern Man"

Si je ne m'abuse, mais bien sûr je peux me tromper, c'est que la riposte de LYNYRD SKYNYRD concernait Southern Man. Peux-être me courge
Revenir en haut Aller en bas
Zwaffle
Boucles d'or
Boucles d'or
avatar

Nombre de messages : 3533
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Re: Autobiographie de Neil: Waging Haevy Peace courant 10/2012   Jeu 18 Oct - 15:07

davcom a écrit:
zwaffle a écrit:


pas forcément, "Southern Man" et "Alabama" sont toutes les 2 antérieures à la chanson de Lynyrd Skynyrd et "Alabama" enfonce vraiment le clou par rapport à ce qu'il chantait déjà sur "Southern Man"

Si je ne m'abuse, mais bien sûr je peux me tromper, c'est que la riposte de LYNYRD SKYNYRD concernait Southern Man. Peux-être me courge

c'est ce que j'ai aussi toujours cru mais "Sweet Home Alabama" date de 1973 (et "Alabama" 1972), ça paraît donc logique que Lynyrd Skynyrd réponde aux 2 chansons en même temps
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mondegreen.fr
sweet sadness
Computer Cowboy
Computer Cowboy
avatar

Nombre de messages : 239
Date d'inscription : 26/11/2007

MessageSujet: Re: Autobiographie de Neil: Waging Haevy Peace courant 10/2012   Jeu 18 Oct - 15:33

c'est bien Alabama, mais oui les LS répondent aux deux. Bon en même temps la chronologie de parution des titres n'a rien à voir avec la chronologie d'écriture (cf: Tonight The Nght)

Au fait j'ai oublié de vous dire avez vous remarqué que neil lors des récents concerts avec le Horse n'as plus la même façon de se dandiner, merci la podologie, plus de précision dans le bouquin.
Revenir en haut Aller en bas
OX!
Baby Rust
Baby Rust
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 55
Localisation : Haute Savoie.
Date d'inscription : 28/08/2010

MessageSujet: Re: Autobiographie de Neil: Waging Haevy Peace courant 10/2012   Mer 24 Oct - 20:54

Et ben moi le bouquin, il m'éclaire sur plein de trucs!
Notament ce tee shirt LIONNEL qu'il a trainé toute la tournée 2003 (Je crois)

Et puis les passages sur son passé lointain, les états d'ame
Non, vraiment que du bon.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.oxalis-nature.com
Nulladies
Crème chantilly
Crème chantilly
avatar

Nombre de messages : 1415
Age : 40
Localisation : Chantilly
Date d'inscription : 30/11/2012

MessageSujet: Re: Autobiographie de Neil: Waging Haevy Peace courant 10/2012   Sam 1 Déc - 6:37

J'ai trouvé le bouquin vraiment passionnant, assez déroutant et d'une sincérité parfois déconcertante. Qu'il puisse nous faire tout un chapitre sur les trains électriques ou sur le jardinage de Talbot, et subitement révéler des secrets de fabrications d'un titre comme Will to love, sans aucune chronologie, aucune hiérarchie est assez génial.
Bon, pas sûr que s'il le fait vraiment, je lirai son bouquin sur ses voitures et ses chiens...
En gros, il parle à quelqu'un, c'est davantage un journal qu'une autobio. Pas de formatage, pas de passage obligé, tout est au feeling, à l'instant. Tu m'étonnes qu'il ne valide pas les précédentes bio sur son compte !
Et c'est vrai qu'il est sacrément à la masse, par moments, mais c'est à prendre ou à laisser, et ça le rend surtout accessible et touchant, sans qu'on y voie une manipulation de sa part (à mon sens, en tout cas).
La façon dont il considère tous ses albums avec la même affection peut laisser dubitatif (il considère Landing on the water et Life comme des très bon disques), mais on ne peut pas remettre en cause sa sincérité, quand on voit l’honnêteté et l'enthousiasme avec lesquels il se lance dans toutes sortes de projets comme Pono, la lincvolt, etc...
Et enfin, quel espoir quand même, quand on sait qu'à la fin de son sevrage et de ses doutes sur sa capacité à écrire, il nous pond Psychedellic Pills, qui est pour moi un sacré retour en forme...
Revenir en haut Aller en bas
Zwaffle
Boucles d'or
Boucles d'or
avatar

Nombre de messages : 3533
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Re: Autobiographie de Neil: Waging Haevy Peace courant 10/2012   Mar 11 Déc - 10:22

rhaaa j'avais écrit un long post pour dire ce que j'avais pensé du bouquin que j'avais fini hier mais ça a pas marché quand j'ai posté et j'ai tout perdu

bon, en résumé, j'ai trouvé le bouquin passionnant, foutraque, totalement à l'image de Neil qui est incapable de rester sur un truc et qui a toujours besoin de faire l'exact opposé le lendemain

très touchant parce que très sincère (oui il est relou à radoter sur pono mais il est comme ça, à prendre ou à laisser)

et putain, qu'est-ce qu'il va me manquer quand il sera plus là (ça me déprime d'avance)

et putain, qu'est-ce qu'il donne envie d'écouter ce fichu volume 2 des Archives (ne serait-ce que pour découvrir le vrai ordre chronologique des enregistrements de la 2nde moitié des 70s: intéressant de se rendre compte qu'ils enregistraient des morceaux au fur et à mesure et qu'il décidait après de les sortir ou de les garder pour des albums ultérieurs)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mondegreen.fr
Nulladies
Crème chantilly
Crème chantilly
avatar

Nombre de messages : 1415
Age : 40
Localisation : Chantilly
Date d'inscription : 30/11/2012

MessageSujet: Re: Autobiographie de Neil: Waging Haevy Peace courant 10/2012   Mar 11 Déc - 10:30

zwaffle a écrit:


et putain, qu'est-ce qu'il va me manquer quand il sera plus là (ça me déprime d'avance)

ça, j'osais pas me le dire, mais c'est sacrément vrai.
Le pire, c'est justement que sa suractivité nous laisse encore espérer tellement de trucs de sa part... Le vol 2 des archives, et les suivants, la musique, d'autres bouquins, les concerts... En fait, contrairement à un Bowie qui ne fait plus rien depuis dix ans, un Mcca ou des Stones qui capitalisent gentiment, un Dylan qui ronronne, il rend l'imminence de sa disparition vraiment inacceptable.
Je regardais l'autre jour la façon dont il bossait sur ses Archives, dans un bonus d'un Blu-ray : à discuter de chaque photo, à garder chaque ticket de la salle où il a joué... C'est assez ahurissant de tout collectionner de façon aussi compulsive, mais c'est aussi très émouvant de voir le soin avec lequel il veut mettre ça en œuvre pour le partager. C'est vraiment le type à la plus grande sincérité qui soit.
Revenir en haut Aller en bas
Zwaffle
Boucles d'or
Boucles d'or
avatar

Nombre de messages : 3533
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Re: Autobiographie de Neil: Waging Haevy Peace courant 10/2012   Mar 11 Déc - 10:34

Nulladies a écrit:
zwaffle a écrit:


et putain, qu'est-ce qu'il va me manquer quand il sera plus là (ça me déprime d'avance)

ça, j'osais pas me le dire, mais c'est sacrément vrai.
Le pire, c'est justement que sa suractivité nous laisse encore espérer tellement de trucs de sa part... Le vol 2 des archives, et les suivants, la musique, d'autres bouquins, les concerts... En fait, contrairement à un Bowie qui ne fait plus rien depuis dix ans, un Mcca ou des Stones qui capitalisent gentiment, un Dylan qui ronronne, il rend l'imminence de sa disparition vraiment inacceptable.
Je regardais l'autre jour la façon dont il bossait sur ses Archives, dans un bonus d'un Blu-ray : à discuter de chaque photo, à garder chaque ticket de la salle où il a joué... C'est assez ahurissant de tout collectionner de façon aussi compulsive, mais c'est aussi très émouvant de voir le soin avec lequel il veut mettre ça en œuvre pour le partager. C'est vraiment le type à la plus grande sincérité qui soit.

dans le bouquin, il insiste aussi beaucoup sur ses amis disparus et on sent qu'il a pas mal de regrets d'avoir un peu trop joué perso parfois et fait souffrir les autres parce qu'il suivait "sa muse" au détriment des relations humaines
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mondegreen.fr
Nulladies
Crème chantilly
Crème chantilly
avatar

Nombre de messages : 1415
Age : 40
Localisation : Chantilly
Date d'inscription : 30/11/2012

MessageSujet: Re: Autobiographie de Neil: Waging Haevy Peace courant 10/2012   Mar 11 Déc - 10:35

en même temps, il dit qu'il n'a pas le choix, et qu'il doit suivre son instinct pour être sûr de faire à fond ce qu'il fait, au moment où ça s'impose à lui...
Revenir en haut Aller en bas
Zwaffle
Boucles d'or
Boucles d'or
avatar

Nombre de messages : 3533
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Re: Autobiographie de Neil: Waging Haevy Peace courant 10/2012   Mar 11 Déc - 10:37

Nulladies a écrit:
en même temps, il dit qu'il n'a pas le choix, et qu'il doit suivre son instinct pour être sûr de faire à fond ce qu'il fait, au moment où ça s'impose à lui...

ouais mais à la fin il dit que quand même il va essayer de changer (même si c'est un peu tard), est-ce qu'il fera passer ses amitiés avant sa musique ?... à voir
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mondegreen.fr
Nulladies
Crème chantilly
Crème chantilly
avatar

Nombre de messages : 1415
Age : 40
Localisation : Chantilly
Date d'inscription : 30/11/2012

MessageSujet: Re: Autobiographie de Neil: Waging Haevy Peace courant 10/2012   Mar 11 Déc - 10:40

... le temps presse, effectivement. Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
lalou
Gérard Klein local.
Gérard Klein local.
avatar

Nombre de messages : 5868
Age : 47
Localisation : mother earth
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Re: Autobiographie de Neil: Waging Haevy Peace courant 10/2012   Mar 11 Déc - 18:40

Je suis en plein dedans. C'est en effet bordélique à souhait, aucune logique de rédaction, du coup j'ouvre les chapitres au hasard... et je dois avouer que c'est très plaisant à lire.
Revenir en haut Aller en bas
sly
"Un Divan, c'est un DI-VAN!"

avatar

Nombre de messages : 2986
Age : 42
Localisation : sur mon tabouret
Date d'inscription : 02/07/2008

MessageSujet: Re: Autobiographie de Neil: Waging Haevy Peace courant 10/2012   Sam 29 Déc - 18:36

je viens de finir le livre (merci Papa Noël) et je suis totalement fan : le bonhomme apparaît plus humain que jamais, tellement accessible et pourtant je me tape complètement des bagnoles, le son dont il parle que j'aurai de toute façon jamais les moyens d'accéder, ou encore les trains miniatures (ou pas), etc...
LE complément indispensable à ses Archives, c'était pourtant pas facile d'éviter le doublon.
Revenir en haut Aller en bas
nyzwok
Topanga Computer ©
Topanga Computer ©
avatar

Nombre de messages : 16998
Age : 46
Localisation : dans mon pot de rillettes.
Date d'inscription : 07/05/2009

MessageSujet: Re: Autobiographie de Neil: Waging Haevy Peace courant 10/2012   Sam 29 Déc - 18:55

Le mien devrait arriver dans la BAL lundi Cool

_________________
We love to talk on things we don't know about.
Revenir en haut Aller en bas
Nulladies
Crème chantilly
Crème chantilly
avatar

Nombre de messages : 1415
Age : 40
Localisation : Chantilly
Date d'inscription : 30/11/2012

MessageSujet: Re: Autobiographie de Neil: Waging Haevy Peace courant 10/2012   Sam 29 Déc - 18:57

sly a écrit:
je viens de finir le livre (merci Papa Noël) et je suis totalement fan : le bonhomme apparaît plus humain que jamais, tellement accessible et pourtant je me tape complètement des bagnoles, le son dont il parle que j'aurai de toute façon jamais les moyens d'accéder, ou encore les trains miniatures (ou pas), etc...
LE complément indispensable à ses Archives, c'était pourtant pas facile d'éviter le doublon.

Totalement d'accord. Je l'avais déjà dit, mais y'en a bien qui envoient leur post deux fois de suite, donc... Smile
Revenir en haut Aller en bas
stringman
Monsieur palourde.
Monsieur palourde.
avatar

Nombre de messages : 4118
Localisation : Pas Lourdes (plus au Nord Ouest vers Praire Y Wind)
Date d'inscription : 25/09/2009

MessageSujet: Re: Autobiographie de Neil: Waging Haevy Peace courant 10/2012   Lun 31 Déc - 10:29

Cadeau du Papa Noel, j'adore: c'est en fait le Neil auquel je m'attendais: quand il a une idée en tête, il y va à fond, et au moment où il écrivait ce livre il était à fond Pono, soit, mais ça n'en rend pas le livre moins intéressant et très riche. cheers
Revenir en haut Aller en bas
cortez
marrant glacé
marrant glacé
avatar

Nombre de messages : 7316
Age : 59
Localisation : Chez moi, au chaud (les marrons... glacés)
Date d'inscription : 29/02/2008

MessageSujet: Re: Autobiographie de Neil: Waging Haevy Peace courant 10/2012   Mar 4 Juin - 7:43

Je viens d'attaquer ça...
Si c'était pas NY, j'aurai vite laissé ce livre dans une caisse "à oublier".
Bagnoles, trains, corbillard... Et style inexistant.
Je me laisse encore une cinquantaine de pages à parcourir.
Tout ce que j'ai pu lire, c'est son délire sur le système de son qu'il veut développer et dont on se demande quelle utilité il aurait pour écouter ses derniers opus si mal enregistrés !

La bio de K. Richards était un peu mieux troussée, même si j'ai eu quelques haut le cœur en lisant certains passages où il associe sa vie de Junkie avec son fils.

_________________
Tant que les lions n'auront pas leurs propres historiens,
les histoires de chasse continueront à glorifier le chasseur.
Revenir en haut Aller en bas
Esther
Charly O'leg
Charly O'leg
avatar

Nombre de messages : 8293
Age : 43
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Autobiographie de Neil: Waging Haevy Peace courant 10/2012   Mar 4 Juin - 8:14

cortez a écrit:
Je viens d'attaquer ça...
Si c'était pas NY, j'aurai vite laissé ce livre dans une caisse "à oublier".
Bagnoles, trains, corbillard... Et style inexistant.

Je me laisse encore une cinquantaine de pages à parcourir.
Tout ce que j'ai pu lire, c'est son délire sur le système de son qu'il veut développer et dont on se demande quelle utilité il aurait pour écouter ses derniers opus si mal enregistrés !

La bio de K. Richards était un peu mieux troussée, même si j'ai eu quelques haut le cœur en lisant certains passages où il associe sa vie de Junkie avec son fils.

Ah! Heureux de voir que je ne suis pas le seul.
Revenir en haut Aller en bas
ELSD
Paire de GIF
Paire de GIF
avatar

Nombre de messages : 1157
Age : 45
Date d'inscription : 19/04/2013

MessageSujet: Re: Autobiographie de Neil: Waging Haevy Peace courant 10/2012   Mar 4 Juin - 19:26

Il a le mérite de l'avoir écrit tout seul.

Ensuite je trouve qu'on en apprend plus du bonhomme, il se livre beaucoup mine de rien.
Les chapitres peuvent sembler désordonnés mais il sont à son image : fonctions du moment, indépendants et honnêtes, aucunement dans le larmoyant ou l'anecdote facile et croustillante.

Personnellement, j'ai lu ce livre comme j'écoute Harvest, en adéquation avec le bonhomme.



Revenir en haut Aller en bas
Zwaffle
Boucles d'or
Boucles d'or
avatar

Nombre de messages : 3533
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Re: Autobiographie de Neil: Waging Haevy Peace courant 10/2012   Mar 4 Juin - 19:40

ELSD a écrit:
Il a le mérite de l'avoir écrit tout seul.

Ensuite je trouve qu'on en apprend plus du bonhomme, il se livre beaucoup mine de rien.
Les chapitres peuvent sembler désordonnés mais il sont à son image : fonctions du moment, indépendants et honnêtes, aucunement dans le larmoyant ou l'anecdote facile et croustillante.

Personnellement, j'ai lu ce livre comme j'écoute Harvest, en adéquation avec le bonhomme.




pareil, c'est imparfait mais au moins c'est plus sincère
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mondegreen.fr
Mr. Soul
Modofétichiste
Modofétichiste
avatar

Nombre de messages : 10401
Age : 53
Localisation : Alsace, berceau mondial de la culture et de la bière
Date d'inscription : 04/07/2008

MessageSujet: Re: Autobiographie de Neil: Waging Haevy Peace courant 10/2012   Mar 4 Juin - 20:43

Voilà

_________________
"What is the color when black is burned ?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Autobiographie de Neil: Waging Haevy Peace courant 10/2012   

Revenir en haut Aller en bas
 
Autobiographie de Neil: Waging Haevy Peace courant 10/2012
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Autobiographie de Neil: Waging Haevy Peace courant 10/2012
» Neil Young Archives
» La slide fait son show 3 ! à Issy le jeudi 8 mars 2012
» REST IN PEACE
» Quel est le point commun entre Neil Young et Rod Stewart?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neilyoung Forumeast :: Forum Principal-
Sauter vers: