Neilyoung Forumeast

Forum Neil YOUNG francophone
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
JUILLET 2017
10 ANS du FORUM

Partagez | 
 

 BOB DYLAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Mr. Soul
Modofétichiste
Modofétichiste
avatar

Nombre de messages : 10393
Age : 53
Localisation : Alsace, berceau mondial de la culture et de la bière
Date d'inscription : 04/07/2008

MessageSujet: Re: BOB DYLAN   Mer 25 Juil - 19:55

Pour l'avoir vu 3 fois au cours des 3 dernières années c'est clair que ça voix a méchamment un coup dans l'aile, mais bon on ne siffle Dylan, c'est Dylan quoi merde !

_________________
"What is the color when black is burned ?"
Revenir en haut Aller en bas
Pat Vurden
Tatoo'In
avatar

Nombre de messages : 1604
Age : 48
Localisation : Verdun (55)
Date d'inscription : 03/05/2009

MessageSujet: Re: BOB DYLAN   Mer 25 Juil - 20:06

Des fois, il faut savoir tirer sa révérence avant de trop se dégrader, mais dans la zik, certain ont vraiment du mal...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/patvurden
Esther
Charly O'leg
Charly O'leg
avatar

Nombre de messages : 8293
Age : 43
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: BOB DYLAN   Mer 25 Juil - 20:33

La musique de Dylan va bien au delà de sa voix. L'intérêt est ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
nyzwok
Topanga Computer ©
Topanga Computer ©
avatar

Nombre de messages : 16910
Age : 46
Localisation : dans mon pot de rillettes.
Date d'inscription : 07/05/2009

MessageSujet: Re: BOB DYLAN   Mer 25 Juil - 21:47

parfois le silence vaut de l'or.

_________________
We love to talk on things we don't know about.
Revenir en haut Aller en bas
lalou
Gérard Klein local.
Gérard Klein local.
avatar

Nombre de messages : 5831
Age : 47
Localisation : mother earth
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Re: BOB DYLAN   Dim 9 Sep - 12:26

@nyzwok a écrit:
parfois le silence vaut de l'or.
Un Up du topic Dylan s'impose.

Avant de revenir sur cette belle réussite qu'est Tempest, commençons par dire que Old Bob a la décence de proposer un disque à un prix franchement raisonnable... Le silence vaut peut-être de l'or mais chez Dylan 2 vinyles + 1 CD + 1 livret = à peine 20€... Cheap le zim! (pas comme Neil No ...)
Et rien que pour ça, ben je l'ai commandé Cool
Revenir en haut Aller en bas
cortez
marrant glacé
marrant glacé
avatar

Nombre de messages : 7201
Age : 59
Localisation : Chez moi, au chaud (les marrons... glacés)
Date d'inscription : 29/02/2008

MessageSujet: Re: BOB DYLAN   Dim 9 Sep - 16:53

@Esther a écrit:
La musique de Dylan va bien au delà de sa voix. L'intérêt est ailleurs.

Si Dylan le savait il irait s'y faire voir, à défaut de se faire entendre !

_________________
Tant que les lions n'auront pas leurs propres historiens,
les histoires de chasse continueront à glorifier le chasseur.
Revenir en haut Aller en bas
lalou
Gérard Klein local.
Gérard Klein local.
avatar

Nombre de messages : 5831
Age : 47
Localisation : mother earth
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Re: BOB DYLAN   Dim 9 Sep - 17:20

Ce n’est pas ce que dit Dylan qui est important mais comment il le dit...
Revenir en haut Aller en bas
davcom
Palme d'Or
Palme d'Or
avatar

Nombre de messages : 9285
Age : 48
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 28/06/2009

MessageSujet: Re: BOB DYLAN   Dim 9 Sep - 21:32

@lalou a écrit:
@nyzwok a écrit:
parfois le silence vaut de l'or.
Un Up du topic Dylan s'impose.

Avant de revenir sur cette belle réussite qu'est Tempest, commençons par dire que Old Bob a la décence de proposer un disque à un prix franchement raisonnable... Le silence vaut peut-être de l'or mais chez Dylan 2 vinyles + 1 CD + 1 livret = à peine 20€... Cheap le zim! (pas comme Neil No ...)
Et rien que pour ça, ben je l'ai commandé Cool

Le meilleur Dylan depuis Time Out Of Mind et ça ne se discute même pas.

Bisous tas de cons

Revenir en haut Aller en bas
cortez
marrant glacé
marrant glacé
avatar

Nombre de messages : 7201
Age : 59
Localisation : Chez moi, au chaud (les marrons... glacés)
Date d'inscription : 29/02/2008

MessageSujet: Re: BOB DYLAN   Lun 10 Sep - 6:36

C'est vrai, un forum ça ne sert pas à ça.

On peut penser ?

_________________
Tant que les lions n'auront pas leurs propres historiens,
les histoires de chasse continueront à glorifier le chasseur.
Revenir en haut Aller en bas
Mr. Soul
Modofétichiste
Modofétichiste
avatar

Nombre de messages : 10393
Age : 53
Localisation : Alsace, berceau mondial de la culture et de la bière
Date d'inscription : 04/07/2008

MessageSujet: Re: BOB DYLAN   Lun 10 Sep - 6:57

Faut replacer dans son contexte, c'est un militaire qui le dit (mais un militaire qu'on aime et qu'on charrie bien) Laughing

_________________
"What is the color when black is burned ?"
Revenir en haut Aller en bas
cortez
marrant glacé
marrant glacé
avatar

Nombre de messages : 7201
Age : 59
Localisation : Chez moi, au chaud (les marrons... glacés)
Date d'inscription : 29/02/2008

MessageSujet: Re: BOB DYLAN   Lun 10 Sep - 7:29

Le contexte, c'est un forum de discussion, pas une caserne et ça, ça ne se discute pas !

_________________
Tant que les lions n'auront pas leurs propres historiens,
les histoires de chasse continueront à glorifier le chasseur.
Revenir en haut Aller en bas
nyzwok
Topanga Computer ©
Topanga Computer ©
avatar

Nombre de messages : 16910
Age : 46
Localisation : dans mon pot de rillettes.
Date d'inscription : 07/05/2009

MessageSujet: Re: BOB DYLAN   Lun 10 Sep - 11:57

j'ai pas encore réécoute mais je sais pas quand je le referais, le survol ne m'a pas enthousiasmé.de là a ce qu'on me dit lent, y'a pas loin...

_________________
We love to talk on things we don't know about.
Revenir en haut Aller en bas
cortez
marrant glacé
marrant glacé
avatar

Nombre de messages : 7201
Age : 59
Localisation : Chez moi, au chaud (les marrons... glacés)
Date d'inscription : 29/02/2008

MessageSujet: Re: BOB DYLAN   Lun 10 Sep - 12:12

C'est le calme avant le Tempest...

_________________
Tant que les lions n'auront pas leurs propres historiens,
les histoires de chasse continueront à glorifier le chasseur.
Revenir en haut Aller en bas
davcom
Palme d'Or
Palme d'Or
avatar

Nombre de messages : 9285
Age : 48
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 28/06/2009

MessageSujet: Re: BOB DYLAN   Lun 10 Sep - 19:13

@cortez a écrit:
Le contexte, c'est un forum de discussion, pas une caserne et ça, ça ne se discute pas !

t'as oublié ton 10ième degré ou tu as mal dormi ?
Revenir en haut Aller en bas
cortez
marrant glacé
marrant glacé
avatar

Nombre de messages : 7201
Age : 59
Localisation : Chez moi, au chaud (les marrons... glacés)
Date d'inscription : 29/02/2008

MessageSujet: Re: BOB DYLAN   Lun 10 Sep - 21:38

Dans un texte, il n'y a que des mots et éventuellement une ponctuation. On peut aussi ajouter des smileys. Est-ce que pour autant, cela renseigne son lecteur sur le degré d'humour voulu ou souhaité par son auteur ?
La qualité de mon sommeil (ou du tien) ne change rien à cet état de fait.
Ce que toi comme moi pouvons avoir oublié en matière de degré (de quoi ?) n'y change rien non plus.

Tu as visiblement interprété la phrase "Le contexte, c'est un forum de discussion, pas une caserne et ça, ça ne se discute pas !" d'une façon différente de la mienne.

C'est peut-être ce genre de décalage qui doit faire rire !

_________________
Tant que les lions n'auront pas leurs propres historiens,
les histoires de chasse continueront à glorifier le chasseur.
Revenir en haut Aller en bas
lalou
Gérard Klein local.
Gérard Klein local.
avatar

Nombre de messages : 5831
Age : 47
Localisation : mother earth
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Re: BOB DYLAN   Lun 10 Sep - 22:01

Tempest.

Pourquoi ce mec, à 71 ans et 50 ans de carrière, a encore réussi à me bluffer et fait une belle unanimité sur son dernier disque ?

Avec Dylan , j’entretiens une sorte de relation amoureuse difficile à expliquer… Avec ses enchantements, ses déceptions, ses enthousiasmes et ses lassitudes. Je ne sais pas pourquoi, mais quand j’ai écouté pour la 1ere fois Highway 61 revisited au lycée, ma vie a changé… Dylan est non seulement un génie, mais l’ icône de tout ce qui me faisait rêver à l’époque ; la guitare en bandoulière, la liberté, les voyages, les filles avec des colliers de fleurs et la tendre naïveté du love and peace… C’est irrationnel et inexplicable, je pourrai vivre sans lui, mais carrément moins bien…

En 62, il a une gueule d’enfant de chœur, c’est Rimbaud qui débarque à New-York. En 66, c’est le messie de la pop music, la coupe d’Hendrix et la plume de Kerouac. En 75, c’est le génial alcolo qui se répand comme le Jef de Brel, en 89 c’est le crooner désespéré qui retrouve son inspiration avec la fabuleuse collaboration de Lanois, en 97 (toujours avec Lanois) c’est un survivant halluciné qui revient d’outre-tombe, en 2001 et 2007 c’est un savoureux bluesman qui sublime une voix rocailleuse et décadente et en 2012 c’est un commandant de bord qui, du haut de ses 10 000 mètres d’altitude, « « survole son art » (comme dirait Esther Wink ). Ce CO aura t-il une succession.. ? On peut en douter et même le souhaiter comme j’ai pu le lire…

Comme disait John Lennon, ce n’est pas ce que dit Dylan qui est important mais comment il le dit. C’est parce qu’il a toujours cette capacité de faire sonner les mots comme personne, si bien que même si l’auditeur ne comprend pas un mot (c’est plus ou moins mon cas) un sentiment indicible lui est véhiculé…

“Duquesne Whistle”. Rien que l’intro, comme si Djnago Reinhard avait remplacé Grapelli par un pedal-steel hawaïen… il swing vraiment bien ce morceau et, contrairement au sentiment plutôt mitigé que j’ai pu lire ici ou là, moi je l’adore.

“Soon After Midnight”. La douceur qui se degage de son chant qui ne racle sur aucune note tout le long du morceau, envoie aux oubliettes toutes les polémiques concernant sa voix . Cette mélodie jazzy et romantique pourrait sortir tout droit de “Oh Mercy”… Une prouesse!

“Narrow Way” est un road movie où les ingredients du blues rock sont finement maîtrisés par une section rythmique (Tony Garnier à la basse, Charlie Sexton à la guitare) jamais impétueuse mais hyper efficace.

“Long And Wasted Years” est apparemment une chanson très autobiographique où le texte a toute son importance, de ce fait je l’aime un peu moins… Une très jolie ballade pour autant.

“Pay In Blood”. c’est la batterie qui me fait le plus kiffer sur ce titre, elle sublime la compo déjà très subtile de cette chanson pleine de rebond… La grande classe!

“Scarlet Town” donne au folk toutes ses lettres de noblesse. Remplie de nostalgie et de profondeur, ce titre me plonge dans de belles rêveries colorées. C’est doux, c’est léger, quasi en apesanteur et tout simplement magnifique.

“Early Roman Kings” est un bon vieux “manish boy” blues à la sauce Dylan. L’accordéon le teinte d’une jovialité carrément jouissive et nul doute qu’il prend un plaisir immense à l’interpréter. Là aussi, les paroles ont leur importance et je maudis le ciel de n’être pas né à Brixton (ou Denver, c’est quand meme plus prêt des Rocheuses Wink )

“Tin Angel”. Pour moi le CO de l’album. Un morceau qui m’emmène très très loin… J’adore la géniale ligne de basse qui tend le morceau petit à petit jusqu’au bout des 28 couplets de cette murder ballad. C’est répétitif et hypnotique à souhait, c’est sombre comme le tunnel de la mort (un tunnel que j’ai traversé en asie centrale cet été, j’vous raconterais ça à l’occase…), mais ça vous laisse dans un état proche de l’ivresse. Un CO point barre!

“Tempest”. Une ballade irlandaise où Dylan se lance dans une story song qui évoque le naufrage du Titanic en même temps qu’une métaphore sur l’état du monde (d’après ce que j’ai lu, car j’vous répète que moi et l’anglais…) Mais, au delà de la barrière liguistique, la puissance narrative du chant me permet de ressentir l’intensité de l’histoire. De plus, il me semble que cette voix de “papier de verre” articule plus que dans le passé et j’arrive par miracle à saisir des bribes de phrase, alors que je n’ai jamais pu saisir 2 mots de suite dans les couplets d’Idiot Wind par exemple… Les dizaines de couplets passe comme une lettre à la poste et on ne se rend meme pas compte du petit solo de violon à mi-chemin… C’est aussi une interprétation exhaustive de son chant qui passé du bourbon à la tisane d’une phrase à l’autre… Un coup de maître!

“Roll On John”. Un vibrant hommage à Lennon, ok. Mais aussi une mélodie qui s’imprime en qualité photo dans votre subconscient. Le morceau qui va être repris des milliards de fois jusqu’en 2175… simplement parce que c’est une chanson simple… toute con… avec des paroles qui sont apparemment d’une sincérité et d’une humilité déconcertante venant de sa part…
Dans quelques heures, on sera le 11 septembre et Dylan va fêter ses 50 ans de carrière. C’est assez troublant quand on pense qu’il a écrit “With God On Your Side” Presque un demi siècle plus tôt…

Voilà un disque qui tourne donc en boucle depuis quelques jours et, venant de Dylan, ça me fait vachement plaisir parce que je l'aime le vieux Bob...







Revenir en haut Aller en bas
cortez
marrant glacé
marrant glacé
avatar

Nombre de messages : 7201
Age : 59
Localisation : Chez moi, au chaud (les marrons... glacés)
Date d'inscription : 29/02/2008

MessageSujet: Re: BOB DYLAN   Mar 11 Sep - 7:35

A vos amours !

_________________
Tant que les lions n'auront pas leurs propres historiens,
les histoires de chasse continueront à glorifier le chasseur.
Revenir en haut Aller en bas
duane1
Cortez The Killer
Cortez The Killer
avatar

Nombre de messages : 1263
Age : 45
Localisation : sud
Date d'inscription : 17/02/2010

MessageSujet: Re: BOB DYLAN   Mar 11 Sep - 7:41

perso je trouve le disque pas mal les compos aussi mais sa voix gache un peu la fete il faut dire que j'avais lachè depuis son dernier co oh mercy
Revenir en haut Aller en bas
davcom
Palme d'Or
Palme d'Or
avatar

Nombre de messages : 9285
Age : 48
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 28/06/2009

MessageSujet: Re: BOB DYLAN   Mar 11 Sep - 7:43

@duane1 a écrit:
perso je trouve le disque pas mal les compos aussi mais sa voix gache un peu la fete il faut dire que j'avais lachè depuis son dernier co oh mercy

Et time out of mind, tu n'as pas accroché ?
Revenir en haut Aller en bas
duane1
Cortez The Killer
Cortez The Killer
avatar

Nombre de messages : 1263
Age : 45
Localisation : sud
Date d'inscription : 17/02/2010

MessageSujet: Re: BOB DYLAN   Mar 11 Sep - 7:45

pa ecoutè non
Revenir en haut Aller en bas
Esther
Charly O'leg
Charly O'leg
avatar

Nombre de messages : 8293
Age : 43
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: BOB DYLAN   Mar 11 Sep - 8:58

@duane1 a écrit:
pa ecoutè non
C'est pourtant celui-ci, son dernier CO.
Revenir en haut Aller en bas
Esther
Charly O'leg
Charly O'leg
avatar

Nombre de messages : 8293
Age : 43
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: BOB DYLAN   Mar 11 Sep - 14:22

Bob Dylan sort un nouvel album. Youpi. L’air de rien, le vioque fait encore parler de lui. Les pour, les contre… Toutes les revues, de Télé Z aux Inrocks, tous les forums, tous les blogs… Tout le monde a son avis sur la question. Du plus pointu au plus grincheux. Et finalement, on en vient à se demander qui a écouté ce disque avec des oreilles neutres. Du coup, moi qui voulais renouer avec le billet sur la musique, j’hésite. Qu’ai-je donc de plus à apporter qu’Oyster et sa dithyrambique critique, ou que les Inrocks, à nouveau à côté de leurs pompes ? Je ne vais pas m’amuser à jouer la carte « chanson par chanson » ou celle de l’historien averti. Je ne suis pas Dylanopholie, ni Dylanophobe, je suis un auditeur lambda.

Je n’écoute le Zim que depuis un quiquénat, et je n’ai pas la connaissance du folk, du blues et des musiques traditionnelles américaines que requiert une écoute experte du Old Bob. Ceci dit, je ne suis pas assez con pour attendre de lui qu’il nous ressorte « Blonde On Blonde » ou « Blood On Tracks », ni pour attendre encore un message de lui comme on attend un messie, paumé au milieu d’un champ d’incertitudes. Pour autant, je sais ce que j’entends, et « Tempest » est tout sauf un album d’un mythe bloqué par ses idoles comme le pensent certains. Ce ne sera pas le meilleur album de l’année, ni même le meilleur de sa discographie puisque tout le monde, ou presque, attend cela de sa part. « Tempest » est un putain de bon album. Son meilleur depuis « Time out of Mind », oui ! Et surtout, c’est à mon sens l’album d’une certaine maturité artistique. « QUOI ? » ne manqueront pas de dire certains fondus ! Maturité à 70 piges ? Oui. Bob Dylan a trouvé son style de fin de carrière, comme il l’a fait pendant sa première, sa deuxième, sa troisième… sa dixième période. Pourquoi attendre un album folk de plus ? Un album électrique de plus ? Bob Dylan a pondu plus de Chef d’œuvre que la majeure partie des artistes en course actuellement et on viendrait lui reprocher à lui, qui n’a finalement jamais profité plus que de raison de son statut d’icône, de ne pas sortir l’album le plus brillant de sa carrière pendant que l’on se montre tout sourire avec la nouvelle tournée d’adieux des Stones, avec le nouveau Radiohead (parce qu’il est interdit de dire du mal de Radiohead), avec le dernier Cohen qui roupille voluptueusement, et qu’on s’extasie devant des dizaines de groupes en criant au génie alors que dans deux ans plus personne n’entendra parler d’eux ?

Old Bob est un musicien, avec ses plaies, ses défauts, ses travers (après tout, c’est pas le seul à ne pas dire bonjour à son public et à s’en préoccuper qu’à moitié… Quelqu’un a déjà vu Miossec sur scène ? C’est une putain de calamité !) mais aussi et surtout son histoire et ses chansons. Depuis plus de 20 ans, il tourne, joue un set carré, interprète souvent les mêmes titres, mais il n’est pas fou, il sait que la plupart des oignons calés en rang sur les chaises des salles bondées sont là pour se dire qu’ils l’ont vu. Et ceux là, veulent entendre « Like A Rolling Stone », point barre. Le seul concert du Zim auquel j’ai assisté était empli de gens qui ont poussé un « Ahhhh…. » de soulagement lorsqu’il a entamé son hymne. A croire que la salle se serait vidée de moitié si le titre avait été joué en premier.

Bref. Ici, nous sommes en présence d’un mythe qui s’en cogne, qui se fait plaisir sans se complaire (ce qu’on peut parfois lui reprocher lors de ses deux derniers opus), et qui, en plus, se fend de quelques perles absolues. Il est parfois (très rarement) en roue libre, mais qui pourrait lui en vouloir sur plus d’une heure de musique. Si son écriture pouvait parfois paraître un peu trop maîtrisée, elle est ici sublimée. Il est au sommet de son art, tant dans la production que dans l’accomplissement des titres, il survole son sujet avec majesté et il emmerde copieusement ceux que cela défrise.
Que ce soit sur la lenteur ou sur les boogie détendus du gland, Bob donne l’impression de s’amuser tout en prenant la chose très au sérieux et nous gratifie au passage d’un « Scarlet Town » qui remet les pendules à l’heure. Sa voix n’a jamais été aussi déglinguée. Mais cela faisait bien longtemps qu’il n’avait chanté aussi bien, avec autant de sérieux, avec autant de conviction. Il a l’art de l’arrangement parfait, celui qui vous dit « Houlà, stop, c’est bon, touche plus à rien, t’as mis le doigt sur ce qui sonne » et on sent qu’il produit son disque en toute connaissance de cause. Rien ne fait tiquer, rien ne fait regretter l’écoute. Pas d’harmonica ? Il en a tellement joué qu’il peut se permettre de le mettre de côté. Et puis merde, après tout ! Pourquoi reprocher à un artiste de ne pas faire ceci ou cela ! Est-ce qu’on reproche à Victor Hugo d’avoir mis une virgule ou pas ? Est-ce qu’on reproche à Picasso d’avoir eu une période bleu et pas une violette ? Est-ce qu’on reproche aux inrocks de critiquer les disques sans être pourvus d’appareils auditifs en état de marche ? Est-ce qu’on reproche aux huîtres d’être trop salées ?

On est libre d’aimer ou pas ce disque et ce n’est pas avec lui qu’il fera de nouveaux adeptes, mais une chose est certaine, Old Bob a une patte, un son, un style, et dans ce domaine, aujourd’hui, personne d’autre ne lui arrive à la cheville !
Revenir en haut Aller en bas
davcom
Palme d'Or
Palme d'Or
avatar

Nombre de messages : 9285
Age : 48
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 28/06/2009

MessageSujet: Re: BOB DYLAN   Mar 11 Sep - 14:46

Ce que tu dis est vrai. Mais c'est une histoire tout de même miraculeuse.

Certes, les albums sortis depuis Time Out Of Mind n'étaient pas mauvais. Clairement.

Love and Theft était bon, sans être exceptionnel. Bien meilleur que ce qu'il a sorti après Desire, excepté bien sûr Oh Mercy ! et TOOM, de mon point de vue.

Mais tout de même. Ici, on atteint vraiment un sommet. Un sommet, oui, parce que sortir un disque de cette qualité, à 71 balais, où l'on entend qu'il s'amuse vraiment, ça fait plaisir à entendre.

Alors bien sûr, certains titres sont plus faibles (je pense à early roman kings, narrow way...)
mais le constat est plus que satisfaisant à mes yeux. Je ne bouderai pas mon plaisir en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Esther
Charly O'leg
Charly O'leg
avatar

Nombre de messages : 8293
Age : 43
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: BOB DYLAN   Mar 11 Sep - 14:56

@davcom a écrit:
Ce que tu dis est vrai. Mais c'est une histoire tout de même miraculeuse.

Certes, les albums sortis depuis Time Out Of Mind n'étaient pas mauvais. Clairement.

Love and Theft était bon, sans être exceptionnel. Bien meilleur que ce qu'il a sorti après Desire, excepté bien sûr Oh Mercy ! et TOOM, de mon point de vue.

Mais tout de même. Ici, on atteint vraiment un sommet. Un sommet, oui, parce que sortir un disque de cette qualité, à 71 balais, où l'on entend qu'il s'amuse vraiment, ça fait plaisir à entendre.

Alors bien sûr, certains titres sont plus faibles (je pense à early roman kings, narrow way...)
mais le constat est plus que satisfaisant à mes yeux. Je ne bouderai pas mon plaisir en tout cas.
scratch C'est pas ce que je dis, grosso modo?
Revenir en haut Aller en bas
davcom
Palme d'Or
Palme d'Or
avatar

Nombre de messages : 9285
Age : 48
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 28/06/2009

MessageSujet: Re: BOB DYLAN   Mar 11 Sep - 15:01

@Esther a écrit:
@davcom a écrit:
Ce que tu dis est vrai. Mais c'est une histoire tout de même miraculeuse.

Certes, les albums sortis depuis Time Out Of Mind n'étaient pas mauvais. Clairement.

Love and Theft était bon, sans être exceptionnel. Bien meilleur que ce qu'il a sorti après Desire, excepté bien sûr Oh Mercy ! et TOOM, de mon point de vue.

Mais tout de même. Ici, on atteint vraiment un sommet. Un sommet, oui, parce que sortir un disque de cette qualité, à 71 balais, où l'on entend qu'il s'amuse vraiment, ça fait plaisir à entendre.

Alors bien sûr, certains titres sont plus faibles (je pense à early roman kings, narrow way...)
mais le constat est plus que satisfaisant à mes yeux. Je ne bouderai pas mon plaisir en tout cas.
scratch C'est pas ce que je dis, grosso modo?

Ben si, j'ai jamais dit le contraire
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BOB DYLAN   

Revenir en haut Aller en bas
 
BOB DYLAN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bob Dylan et l'harmonica
» Bob Dylan Clip:Scarlett Johansson
» Bob Dylan, le livre 100 chansons de légendes
» Vente BD Neuve - Bob Dylan Revisited - 6 euros au lieu de 20
» Happy Birthday Mr Bob Dylan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neilyoung Forumeast :: Music Arcade-
Sauter vers: