Neilyoung Forumeast

Forum Neil YOUNG francophone
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
JUILLET 2017
10 ANS du FORUM

Partagez | 
 

 Jazz: Quelques références

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
davcom
Palme d'Or
Palme d'Or
avatar

Nombre de messages : 9285
Age : 48
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 28/06/2009

MessageSujet: Re: Jazz: Quelques références   Mar 20 Avr - 21:24

@Esther a écrit:
Ah putain.... Monk... Monstrueux!

Boh tu sais, moi, la variété ...................
Revenir en haut Aller en bas
Esther
Charly O'leg
Charly O'leg
avatar

Nombre de messages : 8293
Age : 43
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Jazz: Quelques références   Mar 20 Avr - 21:26

@davcom a écrit:
@Esther a écrit:
Ah putain.... Monk... Monstrueux!

Boh tu sais, moi, la variété ...................

Tu vas finir par la récupérer, ma main...
Revenir en haut Aller en bas
Crazy Bear
Rusty Papa Ours
Rusty Papa Ours
avatar

Nombre de messages : 10329
Age : 35
Localisation : au pied du lit
Date d'inscription : 08/06/2009

MessageSujet: Re: Jazz: Quelques références   Jeu 13 Mai - 20:24

Concernant Coltrane, existe il des coffrets regroupant plusieurs album ?
Je commence à acheter qq albums de çi de là et j'aimerai bien compléter ma disco du bonhomme
Revenir en haut Aller en bas
Esther
Charly O'leg
Charly O'leg
avatar

Nombre de messages : 8293
Age : 43
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Jazz: Quelques références   Jeu 13 Mai - 21:03

@Crazy Bear a écrit:
Concernant Coltrane, existe il des coffrets regroupant plusieurs album ?
Je commence à acheter qq albums de çi de là et j'aimerai bien compléter ma disco du bonhomme

Il en existe beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Esther
Charly O'leg
Charly O'leg
avatar

Nombre de messages : 8293
Age : 43
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Jazz: Quelques références   Lun 17 Mai - 15:03

BILL EVANS

Vous avez remarqué comme certains sont tout à fait remarquables sans jamais se faire remarquer ? Bill Evans est sûrement l’un des pianistes les plus importants de sa génération, et pourtant, il aura la carrière discrète. La classe en grand. Certes, d’un point de vue musical, il n’a pas fondamentalement révolutionné le jazz, mais il est reconnu comme étant un grand parmi les grands.

Bill Evans, c’est d’abord l’art du trio, bien au-delà d’un futur Brad Meldhau qui aura l’outrecuidance d’intituler un de ses albums ainsi. Bill Evans, c’est surtout un génie de l’harmonie, un décorateur d’intérieur qui vous transforme un taudis en palace en deux accords. Bon, n’exagérons rien, mais s’il a particulièrement brillé en trio, il a aussi marqué les mémoires via ses nombreuses collaborations.

Un soir de pluie et de brouillard, alors que Miles Davis a le blues sur le trottoir, il fait appel à Bill Evans, avec qui il a déjà travaillé, pour l’aider à travailler sur son prochain disque. Le presque trop énorme « Kind Of Blue ». Car si tout le monde sait de qui est ce disque, qui se souvient des musiciens qui composent le groupe de Miles Davis à l’époque ? Bill Evans va apporter au disque sa science de l’harmonie, et sa chaleur décoratrice. En effet, s’il ne martèle pas son piano à la manière d’un Monk ou s’il ne dévale pas les pentes du clavier à la manière d’un Tatum, il pose la note où il faut, tout en souplesse, tout en légèreté. En résultera LE disque du jazz modal où le silence est d’or, et Miles Davis reconnaîtra tout au long de sa vie, l’importance de l’apport de Bill Evans sur « Kind Of Blue ».

Bref, la discographie de Bill Evans comporte de nombreux chef d’œuvre, mais c’est « Portrait in Jazz » qui me marquera le plus (bien que, par exemple, sa reprise du thème de M.A.S.H. qui ne figure pas sur ce disque reste parmi mes morceaux favoris en jazz…).

« Portrait in Jazz » comporte déjà deux des plus grands classiques au monde, « Autumn Leaves » dont la version très dynamique contraste avec les nombreuses versions entendues à droite ou à gauche et étrangement « molle », et « Someday my prince will come », qui s’offre également dans une version des plus intéressantes. Une osmose assez incroyable transparaît entre la basse de Scott Lafaro, la batterie de Paul Motian et le jeu de piano de Bill Evans qui se fond dans une masse dénuée de poids.

En règle générale, je m’ennuie assez vite à l’écoute des disques de trio, chez Meldhau beaucoup, chez E.S.T., souvent, chez Jarrett particulièrement, et il n’y a bien que des pianistes tels que Monk, Powell, Tatum ou Hancock qui parviennent à me surprendre et à me passionner. Mais Bill Evans, c’est un cas à part. Il fût l’une de mes portes d’entrée dans le jazz, et surtout, il me fait l’effet, à chaque écoute, d’une enveloppe de velours qui cajolerait les âmes maussades.

Bill Evans, c’est de la volupté sur galette, et çà, c’est irremplaçable.

Bill Evans : Piano
Scott Lafaro : Bass
Paul Motian: Drums

28 Décembre 1959

Riverside



Revenir en haut Aller en bas
davcom
Palme d'Or
Palme d'Or
avatar

Nombre de messages : 9285
Age : 48
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 28/06/2009

MessageSujet: Re: Jazz: Quelques références   Dim 1 Aoû - 8:16

En flânant dans les rue de Bruxelles ce vendredi, je suis tombé sur le Art Pepper meets the rhythm section.

Achat donc.

Juste une question, sur le morceau Red Pepper Blues, j'ai déjà entendu ce truc probablemement dans un film.

Une idée ?
Revenir en haut Aller en bas
Mr. Soul
Modofétichiste
Modofétichiste
avatar

Nombre de messages : 10390
Age : 53
Localisation : Alsace, berceau mondial de la culture et de la bière
Date d'inscription : 04/07/2008

MessageSujet: Re: Jazz: Quelques références   Dim 1 Aoû - 9:32

@davcom a écrit:
En flânant dans les rue de Bruxelles ce vendredi, je suis tombé sur le Art Pepper meets the rhythm section.

Achat donc.

Juste une question, sur le morceau Red Pepper Blues, j'ai déjà entendu ce truc probablemement dans un film.

Une idée ?

_________________
"What is the color when black is burned ?"
Revenir en haut Aller en bas
davcom
Palme d'Or
Palme d'Or
avatar

Nombre de messages : 9285
Age : 48
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 28/06/2009

MessageSujet: Re: Jazz: Quelques références   Dim 1 Aoû - 9:42

09.32 Hr et déjà bourré. C'est pathétique
Revenir en haut Aller en bas
Mr. Soul
Modofétichiste
Modofétichiste
avatar

Nombre de messages : 10390
Age : 53
Localisation : Alsace, berceau mondial de la culture et de la bière
Date d'inscription : 04/07/2008

MessageSujet: Re: Jazz: Quelques références   Dim 1 Aoû - 10:01

@davcom a écrit:
09.32 Hr et déjà bourré. C'est pathétique
J'ai mis ça parce que ça doit être à peu près toute ta culture cinématographique Laughing

_________________
"What is the color when black is burned ?"
Revenir en haut Aller en bas
nyzwok
Topanga Computer ©
Topanga Computer ©
avatar

Nombre de messages : 16873
Age : 46
Localisation : dans mon pot de rillettes.
Date d'inscription : 07/05/2009

MessageSujet: Re: Jazz: Quelques références   Dim 1 Aoû - 10:14

@Mr. Soul a écrit:
@davcom a écrit:
09.32 Hr et déjà bourré. C'est pathétique
J'ai mis ça parce que ça doit être à peu près toute ta culture cinématographique Laughing
Laughing Laughing Laughing Laughing Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
We love to talk on things we don't know about.
Revenir en haut Aller en bas
davcom
Palme d'Or
Palme d'Or
avatar

Nombre de messages : 9285
Age : 48
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 28/06/2009

MessageSujet: Re: Jazz: Quelques références   Dim 1 Aoû - 10:38

@nyzwok a écrit:
@Mr. Soul a écrit:

J'ai mis ça parce que ça doit être à peu près toute ta culture cinématographique Laughing
Laughing Laughing Laughing Laughing Very Happy Very Happy Very Happy

Pas du tout.

Je suis plutôt attiré par le porno chic
Revenir en haut Aller en bas
nyzwok
Topanga Computer ©
Topanga Computer ©
avatar

Nombre de messages : 16873
Age : 46
Localisation : dans mon pot de rillettes.
Date d'inscription : 07/05/2009

MessageSujet: Re: Jazz: Quelques références   Dim 1 Aoû - 11:10

c'est normal pour un militaire,dès que ça tire....

_________________
We love to talk on things we don't know about.
Revenir en haut Aller en bas
davcom
Palme d'Or
Palme d'Or
avatar

Nombre de messages : 9285
Age : 48
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 28/06/2009

MessageSujet: Re: Jazz: Quelques références   Dim 1 Aoû - 11:31

J'attendrai donc le retour d'Esther pour peut-être avoir un semblant de réponse cohérente.
Je ne vous remercie pas les minus
Revenir en haut Aller en bas
Mr. Soul
Modofétichiste
Modofétichiste
avatar

Nombre de messages : 10390
Age : 53
Localisation : Alsace, berceau mondial de la culture et de la bière
Date d'inscription : 04/07/2008

MessageSujet: Re: Jazz: Quelques références   Dim 1 Aoû - 11:40

@nyzwok a écrit:
c'est normal pour un militaire,dès que ça tire....
C'est aussi pour la compréhension du scénario Laughing

_________________
"What is the color when black is burned ?"
Revenir en haut Aller en bas
Esther
Charly O'leg
Charly O'leg
avatar

Nombre de messages : 8293
Age : 43
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Jazz: Quelques références   Dim 1 Aoû - 21:22

@davcom a écrit:
En flânant dans les rue de Bruxelles ce vendredi, je suis tombé sur le Art Pepper meets the rhythm section.

Achat donc.

Juste une question, sur le morceau Red Pepper Blues, j'ai déjà entendu ce truc probablemement dans un film.

Une idée ?

Pas la moindre. Je suis une quiche en cinoche. Ceci dit, c'est une compo de Red Garland... Si ça se trouve tu as entendu l'autre version dans un film, mais ne te voilà pas plus avancé étant donné que je suis incapable de te dire dans lequel.
Revenir en haut Aller en bas
Esther
Charly O'leg
Charly O'leg
avatar

Nombre de messages : 8293
Age : 43
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Jazz: Quelques références   Dim 1 Aoû - 21:22

Ceci dit, bon achat. ce disque est sublime.
Revenir en haut Aller en bas
davcom
Palme d'Or
Palme d'Or
avatar

Nombre de messages : 9285
Age : 48
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 28/06/2009

MessageSujet: Re: Jazz: Quelques références   Dim 1 Aoû - 21:49

@Esther a écrit:
Ceci dit, bon achat. ce disque est sublime.

Ah oui, je confirme
Revenir en haut Aller en bas
Esther
Charly O'leg
Charly O'leg
avatar

Nombre de messages : 8293
Age : 43
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Jazz: Quelques références   Mar 30 Nov - 10:56



Miles Davis, durant deux décennies au moins fût de toutes les révolutions musicales dans le domaine du jazz. Il se donna au Be-bop, inventa le Cool jazz, puis le Hard-bop, pour enfin aboutir au Jazz Modal, dont le point culminant restera Kind Of Blue. La grande force de Miles Davis, c’est avant tout de savoir s’entourer. Il n’utilisera jamais les musiciens pour son profit personnel, mais bel et bien pour faire avancer sa musique. Il dira de Coltrane par exemple qu’il savait depuis toujours ou presque que c’était un génie et qu’il était là pour l’aider à émerger. De fait, il laissera toujours s’exprimer ses musiciens, même si parfois, la guerre sera déclarée entre certains d’entre eux. Mais, au milieu des années 60, après avoir chamboulé de nombreux codes, Miles Davis se sent un peu déboussolé par la nouvelle vague. De jeunes loups, à moitié fous dans leur tête amènent eux aussi leur petite révolution : Le Free Jazz. Miles Davis n’aime pas le Free, et s’amuse d’ailleurs fréquemment à railler ses camarades. Alors que Coltrane prend le train en marche et s’apprête à le sublimer, Davis souhaite partir dans une autre direction, plus groovy… Il faut dire que Hendrix, Sly and The Family Stone et autres sont passés par là. Miles Davis voue une véritable admiration pour Hendrix et décide d’injecter l’électricité dans sa musique. Naît alors « In a Silent Way », l’un de ses plus grands disques. Apparitions des guitares et pianos électriques. Le résultat est immédiatement saisissant et réussi. Mais c’est donc avec « Bitches Brew » que la véritable transformation va s’effectuer. Avec ce disque, et l’album « Hot Rats » de Zappa, sorti dans la foulée, la fusion voit le jour. Le Jazz-rock qui va, par la suite, donner quelques uns des disques les plus atroces de la planète, malheureusement.

Ici, tout est question de liberté. Shorter, Zawinul, Corea, McLaughlin, Holland, DeJohnette notamment participant aux sessions qui laissent une grande part à l’improvisation. Davis, qui a depuis révisé son jugement, mélange funk, jazz et free jazz, et le résultat est éblouissant mais également d’une complexité rarement atteinte chez le trompettiste. Les silences succèdent aux montées d’adrénaline, le tout porté par une rythmique soutenu par un piano électrique solide et appuyé. Teo Macero produit le disque avec génie occupant tout l’espace de manière sidérante. Un disque à écouter à un volume méchamment déraisonnable pour en comprendre toute la complexité.

Le disque est parfois étrangement funky, et les constructions sonores, lentes à se mettre en place, poussent à la transe. Les morceaux ne sont pour ainsi dire bâtis sur aucun thème. Il s’agit plutôt que longues pièces improvisées où chacun croise l’autre et discute avec, jusqu’au moment où tout le monde prend part à cette discussion au sommet. Certains passages parviennent à mélanger le funk si particulier des années 70, le blues et le rock, avec un naturel réellement déconcertant. La longueur de certains titres (certains atteignent presque la demi-heure) peut rebuter, et ce n’est clairement pas un disque à mettre entre toutes les oreilles.
Pourtant, il s’agit là du point de départ de la dernière période passionnante de Miles Davis qui prendra fin avec « On the Corner » qui fera se croiser Can, Sly and The Family Stone et Hendrix, Miles Davis allant jusqu’à mettre une pédale Wah-wah sur son instrument. Il fera ensuite une pause de cinq ans, suite à des ennuis de santé, pour reprendre une carrière nettement moins intéressante, pour ne pas dire anecdotique au début des années 80.

Cette période laissa perplexe plus d’un amateur de jazz et divise encore aujourd’hui. Pourtant, la réédition, plus que classieuse, de ce Chef d’œuvre est peut-être l’occasion de retenter une aventure qui, 40 ans plus tard, apparaît toujours aussi audacieuse et moderne. Les bonus sont plutôt bons, sans être transcendants. Il s’agit d’un troisième CD, Live, ainsi que des versions Edit de certains titres, parus à l’époque en 45 tours (ce qui était plutôt osé, il faut bien l’admettre…). Enfin, un DVD Live donne à voir Miles Davis et son groupe sur scène, l’occasion de prendre la pleine mesure de l’implication absolue du musicien qui ne vit alors que pour son art, toujours à la recherche de la nouveauté et de la note absolue. Un livre et de nombreuses photos viennent compléter cet objet à la hauteur du disque, qui, pour couronner le tout est agrémenté de sa version vinyle, format on ne peut plus adapté pour cette musique sans ride et sans frontière. Magique.
Revenir en haut Aller en bas
davcom
Palme d'Or
Palme d'Or
avatar

Nombre de messages : 9285
Age : 48
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 28/06/2009

MessageSujet: Re: Jazz: Quelques références   Mar 30 Nov - 17:31

Merci Esther. J'allais justement te demander quand tu comptais nous faire une petite review jazzistique de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
davcom
Palme d'Or
Palme d'Or
avatar

Nombre de messages : 9285
Age : 48
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 28/06/2009

MessageSujet: Re: Jazz: Quelques références   Mar 30 Nov - 17:42

Tu sais ce qui me ferait plaisir mon lolo ? Que tu nous fasses un top du top.

Allez ne lésinons pas. Fais pèter ton top 100 jazz de tous les temps
Revenir en haut Aller en bas
Esther
Charly O'leg
Charly O'leg
avatar

Nombre de messages : 8293
Age : 43
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Jazz: Quelques références   Mar 30 Nov - 18:39

100? Carrément?
Revenir en haut Aller en bas
Sherafkey
Ex Admin des Sixties
Ex Admin des Sixties
avatar

Nombre de messages : 3495
Localisation : 07 .ex 33
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Jazz: Quelques références   Mar 30 Nov - 18:43

C'est hardcore 100.

En tout cas superbe review, comme toujours.

_________________
“A mon avis, c'est ca qui déglingue les gens, de ne pas changer de vie assez souvent.”
― Charles Bukowski
Revenir en haut Aller en bas
Esther
Charly O'leg
Charly O'leg
avatar

Nombre de messages : 8293
Age : 43
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Jazz: Quelques références   Mar 30 Nov - 18:48

C'est pas tellement que c'est hardcore, c'est que l'on risque de croiser certains noms à plusieurs reprises....
Revenir en haut Aller en bas
lalou
Gérard Klein local.
Gérard Klein local.
avatar

Nombre de messages : 5830
Age : 46
Localisation : mother earth
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Re: Jazz: Quelques références   Mar 30 Nov - 19:04

Fanx Esther, quelle classe le Miles quand même!
Revenir en haut Aller en bas
nyzwok
Topanga Computer ©
Topanga Computer ©
avatar

Nombre de messages : 16873
Age : 46
Localisation : dans mon pot de rillettes.
Date d'inscription : 07/05/2009

MessageSujet: Re: Jazz: Quelques références   Mar 30 Nov - 19:04

même moi qui suis assez frileux avec le jazz,je sens a chaque fois que je te lis,que je passe a coté de quelque chose Embarassed

_________________
We love to talk on things we don't know about.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jazz: Quelques références   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jazz: Quelques références
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les pochettes Jazz
» [Jazz] Sonny Rollins
» [jazz] Théorie (notations d'accords)
» [Jazz] Dix-huit albums pour l'île déserte
» [Jazz] Dexter Gordon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neilyoung Forumeast :: Music Arcade-
Sauter vers: