Neilyoung Forumeast

Forum Neil YOUNG francophone
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
JUILLET 2017
10 ANS du FORUM

Partagez | 
 

 ILS ONT ÉCRIT ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: ILS ONT ÉCRIT ...   Lun 10 Déc - 5:29

On the beach
Neil Young
Warner Bros. / Reprise - 1974 rééd. 2003
POP / ROCK

Réédité pour la première fois en CD en 2003 et initialement publié en 1974, On the beach est un des albums majeurs de Neil Young. Particulièrement déprimé au moment de sa composition, le « Loner » apparaît de dos face à la mer sur la pochette ; il a semble-t-il planté sa Cadillac dans le sable avant de s’accorder un rafraîchissement sous un parasol. Rien d’étonnant donc à ce que l’on trouve sur On the beach une forte concentration de morceaux avec le mot « blues » dans le titre : les excellents Revolution blues, Vampire blues et Ambulance blues… Le long morceau titre, On the beach, décrit bien l’état d’esprit du taciturne Canadien à l’époque. Habité par une foule de doutes, l’homme se retrouve seul sur la plage à regarder les mouettes. Chez certains cela donnerait une chanson mièvre à pleurer, mais là le grand Neil produit une déchirante ballade Laid Back traversée par une guitare aigrelette…

En fait, l’album entier est composé de titres tourmentés empreints de rock, de folk music, de country et de blues, le tout sur des textes sombres et glaçants… Revolution blues est, par exemple, un fascinant morceau rock dont le texte est écrit selon le pont de vue du psychopathe Charles Manson, un « paisible » songwriter qui poussa ses disciples à massacrer des innocents… Neil Young l’avait fréquenté avant le drame, on imagine aisément sa surprise quand il apprit la nouvelle ! Un peu plus loin, il est impossible de ne pas être saisi par la beauté poignante de See the sky about to rain, une country song pessimiste au piano Wurlitzer avec Ben Keith à la Pedal Steel Guitar, et For the turnstiles, un parangon de folk song avec voix sur le fil du rasoir, banjo et guitare dobro…

L’album On the beach compte huit titres aussi réussis les uns que les autres. Au même titre que Zuma, Everybody knows this is nowhere, Tonight’s the night ou Rust never sleeps, on peut donc lui attribuer sans aucun problème le qualificatif de « chef d’œuvre ».

auteur : Pierre Andrieu
chronique publiée le 31/12/2003
Référence: http://www.foutraque.com/chronique_disque.php?id=145


Dernière édition par le Lun 10 Déc - 5:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ILS ONT ÉCRIT ...   Lun 10 Déc - 5:33

Greatest hits
Neil Young
Reprise - 2004
POP / ROCK

Seul ou accompagné, Neil Young incarne l’anti-héros de la musique moderne.
Forcément renfrogné, taciturne et solitaire.
L'homme à l’éternelle chemise à carreaux figure depuis le milieu des années 60 un style indéfinissable : puisque hésitant en permanence entre le folk rural (parfois des plus inaccessibles comme avec Old ways) et les larsens contigus (cf le live ultime Arc-Weld).
Cet énième Greatest hits (évidemment moins complet que le triple album Decade publié à la fin de seventies) a le mérite d’initier les auditeurs les moins familiers avec le Loner.
Même si cette compilation ne démarre pas avec la facilité puisque deux titres de près de 10 minutes s’enchaînent : Down by the river et Cowgirl in the sand. Des extraits logiques du plus grand succès de Neil Young en France, Harvest (près d’1 million d’exemplaires) sont ensuite proposés : Old man, Needle and the damage done, Heart of gold. Le symbolique Hey hey my my (dont Kurt Cobain reprendra quelques strophes pour justifier par écrit son suicide) saisit par sa grâce, tandis que Rockin’ in a free world (récemment joué lors des manifestations en Ukraine) et son riff vicieux donnent le frisson. L’album s’achève avec le paisible Harvest moon, paru en 1992.
Manquent à l’appel des dizaines de titres ravageurs issus de Mirrorball, Ragged Glory, Unplugged, Zuma...
Depuis une décennie, Neil Young promet la publication de l’intégralité de son oeuvre.
Patience.

auteur : Samuel Charon
chronique publiée le 19/12/2004
Référence: http://www.foutraque.com/chronique_disque.php?id=1394
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ILS ONT ÉCRIT ...   Lun 10 Déc - 5:40

Greendale
Neil Young & Crazy Horse
Reprise / Warner - 2003
POP / ROCK

Le nouvel album de Neil Young & Crazy Horse contient dix morceaux racontant l’histoire des habitants d’une ville imaginaire appelée Greendale. Le bonus dvd Live at Vicar Street montre Neil Young en solo interprétant en intégralité et dans l’ordre les chansons de Greendale. Le public irlandais (et nous avec…) semble un peu assommé par les longueurs de la présentation d’un album encore inédit à l’époque.

Enregistré avec la section rythmique de Crazy Horse, c’est à dire en l’absence du guitariste Frank « Poncho » Sampedro, la version studio de Greendale gagne en puissance et retient plus l’attention que le live. Les fans hardcore de Neil Young seront ravis de retrouver la voix, la guitare électrique, l’harmonica et l’orgue du grand Neil mais les autres risquent d’être déçus par le manque de nouveauté dans les musiques et la durée excessive de la plupart des morceaux. Greendale n’est pas vraiment mauvais, c’est seulement un album moyen dont la louable ambition - parler de la famille Green en évoquant en filigrane l’évolution inquiétante de notre planète - a un peu occulté la dimension musicale…

auteur : Pierre Andrieu
chronique publiée le 25/09/2003
Référence: http://www.foutraque.com/chronique_disque.php?id=205
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ILS ONT ÉCRIT ...   Lun 10 Déc - 5:46

American stars ‘n bars
Neil Young
Reprise / Warner - 1977
POP / ROCK

A l’instar de l’album On the beach, Neil Young a enfin autorisé la réédition d’American stars ‘n bars en juillet 2003. Cet album assez disparate cache sous une des pires pochettes de l’histoire du rock la version originale de Like a hurricane, un des titres phare joué à chaque concert avec Crazy Horse (ou presque). Présent dans des versions live enflammées sur Live rust (1979) et Weld (1991), ce morceau enregistré en novembre 1975 voit Neil Young partir dans une chevauchée mémorable avec son fidèle Crazy Horse. Les claviers sirupeux de Frank Sampedro sont balayés par une section rythmique en or - Billy Talbot et Ralph Molina - et un guitariste incroyablement déchaîné qui en fait voir de toutes les couleurs à ses six cordes : Mister Young…

Les cinq premiers morceaux du disque sont dans une veine radicalement différente. Ce sont de purs moments de country couchés sur la bande avec The Bullets, un groupe où les membres de Crazy Horse croisent Linda Ronstadt et Nicolette Larson aux chœurs, Carole Mayebo au violon et l’excellent Ben Keith à la steel guitare. Les autres titres composant cet album sorti en 1977 sont de poignantes ballades country (Star of Bethlehem), folk (Will to live) ou rock (Homegrown)…

S’il n’égale pas les indispensables de la discographie de Neil Young, American stars ‘n bars ne déparera pas la discothèque des fans de l’imprévisible Canadien.


auteur : Pierre Andrieu
chronique publiée le 12/01/2004
Référence: http://www.foutraque.com/chronique_disque.php?id=138
Revenir en haut Aller en bas
Sherafkey
Ex Admin des Sixties
Ex Admin des Sixties
avatar

Nombre de messages : 3497
Localisation : 07 .ex 33
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: ILS ONT ÉCRIT ...   Mer 16 Juil - 19:19

J'avais totalement zapé se topic.
C'est très intéressant de voir les avis de certaine personne.

J'aime bien l'écriture général, tout est très bien dis, chose rare.

Je propose que si certains d'entre-nous trouve de bonne chronique, ils les postes ici.

Je demande déjà à Loner si il veut bien nous faire l'honneur de mètre ses chroniques dans le topic Exclamation

_________________
“A mon avis, c'est ca qui déglingue les gens, de ne pas changer de vie assez souvent.”
― Charles Bukowski
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ILS ONT ÉCRIT ...   Mer 16 Juil - 19:46

Shakey a écrit:
J'avais totalement zapé se topic.
C'est très intéressant de voir les avis de certaine personne.

J'aime bien l'écriture général, tout est très bien dis, chose rare.

Je propose que si certains d'entre-nous trouve de bonne chronique, ils les postes ici.

Je demande déjà à Loner si il veut bien nous faire l'honneur de mètre ses chroniques dans le topic Exclamation

Je préfèrerais les laisser dans leur contexte original, ça fait quelques visiteurs supplémentaires pour le site et on peut y trouver des choses intéressantes.

Rappel du lien pour les nouveaux:

http://fp.nightfall.fr/index.php?choix=1&idgrp=33&letchoix=25

Je ne suis pas le seul chroniqueur pour Neil Young, mais je gère plus ou moins la disco de l'artiste depuis quelques temps.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ILS ONT ÉCRIT ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
ILS ONT ÉCRIT ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Info] Message écrit (lettre) de Gustav et Georg pour le Japon
» [LIVRE ?] Un roman écrit par M.Jackson... (+UP "Fated")
» Début d'un roman que j'écrit...
» On écrit sur les murs ( mes petitous)
» Les meilleurs instru-mental !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neilyoung Forumeast :: Forum Principal-
Sauter vers: